Commémoration du 70 ème anniversaire de la victoire de Stalingrad – Intervention du PADS

Paris le 2 février 2013

Mesdames, Messieurs, Cher amis et camarades,

Le  Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, le Parti des Communistes Algériens, remercie  les participants  et les organisateurs de cette commémoration qui nous offre la possibilité de célébrer   ce 70 ème anniversaire  de la Victoire  remportée à par les armées soviétiques et le premier Etat multinational et socialiste au monde qui ont infligé la première grande défaite militaire  au nazisme.  Défaite au cours de laquelle des centaines de milliers de soldats et leur chef le Maréchal Von Paulus furent faits prisonniers.

Les tentatives  bourgeoises et capitalistes de réécrire l’histoire, en dénigrant ou en minimisant et même en l’évacuant, le rôle grandiose joué, au cours de la seconde  guerre mondiale,  par la grande Union Soviétique, ou celles  destinées à mettre en équation fascisme et communisme ne sont destinées qu’à tromper les peuples et les classes ouvrières afin de les empêcher de comprendre que  le socialisme reste la solution à la crise du système capitaliste  qui s’accentue chaque jour dans l’ensemble des pays du monde.

Nous communistes Algériens qui avons apporté  aux côtés de notre peuple  notre   modeste contribution  à la lutte contre le fascisme dans les  réseaux de la résistance, que ce soit en Algérie ou en France,  nous  qui avons aussi pris  part aux combats  sur les champs de bataille de la seconde guerre mondiale afin de  terrasser la bête nazie, nous savons tout ce que nous devons à la grande Union Soviétique et à ses armées. Durant  cette noire période de l’histoire humaine son exemple dans la guerre antifasciste  a su galvaniser  nos énergies et  maintenir notre espoir et notre certitude en la victoire. Aucun pays capitaliste engagé dans cette guerre ne contribua autant à briser l’Allemagne nazi avant de lui asséner le coup mortel dans les nombreuses batailles que l’armée rouge mena avec une abnégation et un héroïsme que seul le socialisme et la lutte pour supprimer l’exploitation capitaliste et l’oppression nationale pouvaient inspirer aux peuples.
La victoire remportée à Stalingrad est le résultat de la ténacité  des peuples de l’Union Soviétique à résister en combinant à la fois les méthodes classiques de la guerre avec la lutte populaire des partisans  afin d’affaiblir les forces de l’adversaire fasciste tout en préparant les conditions matérielles et humaines de la contre-offensive puis de l’offensive générale qui mènera les troupes Soviétiques jusqu’à Berlin où fut planté le drapeau rouge de la victoire.

Nous ne saurions pas oublier non plus qu’en cette période difficile où les troupes soviétiques résistaient pour défendre chaque mètre carré du territoire de Stalingrad, les dirigeants des pays capitalistes de l’Alliance antifasciste tardaient à ouvrir le second front en Europe. La victoire des troupes soviétiques à Stalingrad et leur offensive qui l’a suivie a hâté l’ouverture de ce second front tant réclamé par toutes les forces attachées à la liberté et à la paix dans le monde.

En fait les peuples de l’Union Soviétique ont mené  une guerre  à la fois  pour libérer leur pays de l’occupation nazie et  défendre  leur Etat multinational où l’on construisait pour la première fois dans le monde la société socialiste. Car il convenait que cette première  expérience de construction du socialisme dans le monde ne sorte pas affaiblie au lendemain de la seconde guerre mondiale, mais plutôt grandie et suivie par  d’autres pays,  contribuant ainsi à l’émancipation des peuples encore soumis au système d’oppression  impérialiste et  d’exploitation capitaliste.

Jamais nous n’oublierons ce rôle internationaliste favorable à l’émancipation des peuples qu’ont joué les peuples de l’Union Soviétique
, le  Parti communiste de l’URSS et les soldats des Armées soviétiques. La victoire de l’URSS à Stalingrad  et sur les autres champs de bataille contribuèrent à répandre la certitude parmi les peuples opprimés qu’aucune puissance impérialiste n’était invincible, que les peuples colonisés pouvaient compter sur l’URSS pour marcher de façon victorieuse sur le chemin de la lutte pour s’affranchir de l’oppression coloniale.  Cette victoire remplit de prestige l’URSS au sein de l’humanité laborieuse. Elle fut un facteur qui renforça leur combativité pour secouer les chaînes de l’exploitation et de la domination.

Gloire et gratitude éternelle aux peuples de l’Union Soviétique et à leurs armées pour les lourds sacrifices qu’ils ont consentis au côté des autres armées  et peuples des pays de l’alliance antifasciste afin d’ assurer la victoire sur le fascisme et  ouvrir la voie à la liberté, à la paix à tous les peuples du monde.