Les pilotes d’Air France refusent toujours le chantage à l’emploi !

air france europe libéraleA l’unanimité le premier syndicat de pilotes d’, le , a décidé de refuser le plan de restructuration (en globish s’il vous plait bien sûr !).

le projet de la direction d’Air France consiste en la baisse de la rémunération horaire des pilotes et l’augmentation de leur temps de travail. En clair une solide baisse de salaires pouvant atteindre près de 10%.

Une dégradation des conditions de travail et une intensification du travail au nom de la rentabilité qui selon le syndicat va conduire à augmenter le niveau de fatigue des pilotes plus loin que la plupart des compagnies européennes et américaines.

Et cela sans même aucune compensation en termes d’embauche ou d’assurance sur le développement de la compagnie.

Comme le remarque Véronique Damon porte parole du SNPL cité par l’AFP : “il y a fondamentalement une « contradiction » à « juger la situation économique de l’entreprise suffisamment bonne pour justifier une augmentation de 65 % de la rémunération d’Alexandre de Juniac (PDG du groupe AF-KLM) et nous dire en même temps que la situation est assez mauvaise pour imposer une baisse de rémunération aux pilotes”.

La direction d’Air France se moque des pilotes et leur propose comme seul compensation de voler plus. Une bonne partie des pilotes – déjà au limites des heures maximales de vol – comme les pilotes de boeing 777 ne le pourront pas et perdrons entre 8 et 8% de salaire. Le syndicat dénonce aussi de fausses annonces sur le plan de l’emploi. les 600 embauches annoncés ne serait que des remplacements de départs à la retraités et des emplois pour la filliale transavia.

Visiblement les travailleurs d’Air France ne sont pas pret à laisser leur chemise sous la menace et le chantage de leur direction soutenu par le gouvernement

JBC pour www.initiative-communiste.fr