(Photos:) Un après-midi de février à Caracas – par Thierry Deronne

le 2 février 2019 – Thierre Deronne

Dyagau_W0AcHN7d
2 feb

Caracas, ce 2 février. Depuis des mois on n’avait vu une telle affluence populaire à un meeting bolivarien. Pendant ce temps dans les beaux quartiers, les rassemblements de la droite, moins nombreux, diffusaient l’hymne états-unien, déployaient des drapeaux US et d’Israël sur leur podium principal, applaudissant avec une certaine excitation à l’idée d’un débarquement des marines dans leur pays. Devinez pourquoi, depuis vingt ans, les médias ne vous montrent que les marches de la droite et jamais les manifestations chavistes ?

« Captain America, mon futur dépend de toi » : comment pensent les manifestants de l’opposition vénézuélienne, Caracas, le 2 février 2019.

51454169_2165742063485865_2803167893871656960_n.jpg

Supporters de Guaido remplaçant le drapeau vénézuélien par le drapeau états-unien.

Malheureusement pour la droite vénézuélienne, ses drapeaux et son « american dream », les Etats-Unis et la Commissaire Européenne sont de plus en plus isolés. La communauté internationale ne suit pas Trump. La grande majorité des pays de l’ONU (plus le Conseil de Sécurité) dont les principales puissances du monde actuel que sont la Russie, la Chine, l’Inde.. ou un pays-clef comme le Mexique, ou la majorité des pays du Caricom (Caraïbes) ou encore les pays de l’Union Africaine au complet, etc… reconnaissent la légitimité du président .

, Caracas, 2 février 2019

URL de cet article : https://wp.me/p2ahp2-4t0