Soutien du PRCF aux travailleurs de Ceramics Chateauroux

poingLe Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF) apporte son soutien aux 119 travailleurs de l’entreprise CERAMICS qui luttent depuis plusieurs mois pour le paiement de leur salaire et le maintien du site de Châteauroux.

Cette multinationale industrielle qui possède 19 usines dans le monde (Italie, Espagne, France, Russie et États-Unis) et compte 6 500 salariés, a été mise en redressement par le tribunal de commerce de Châteauroux alors que la Direction de l’entreprise, avait demandé sa liquidation. Pour le PRCF, les pouvoirs publics et notamment le Premier Ministre Valls, le Ministre de l’économie, doivent intervenir rapidement non seulement pour sauver les emplois dans une région fortement touchée par le chômage ( + 10% fin 2014), mais aussi pour sanctionner une entreprise qui a bénéficié de toutes les exonérations bas salaires, de crédit d’impôts compétitivité emplois (CICE) depuis 2013 pour un montant à minima de 203 490 M€ d’autant plus que cette multinationale devrait percevoir pour 2015 la somme de 122 094 M€.

Le PRCF qui soutient les travailleurs en lutte pour leurs revendications et contre le gâchis industriel qui depuis des décennies, avec la complicité des gouvernements de droite comme de « gauche » et de l’Union Européenne, a fait de notre pays un désert industriel, propose qu’il y ait une intervention de l’État pour en finir avec les licenciements boursiers. Le Ministre de l’économie, Emmanuel Macron, qui a choisi par son projet de mettre à sac le code du travail, ferait mieux de prendre les dispositions pour que les multinationales comme CERAMICS qui font des profits énormes et dégagent des bénéfices soient sanctionnées et d’exiger le remboursement de crédit d’impôts lorsqu’elles décident de jeter à la rue des milliers de travailleurs. Le gouvernement Valls, doit prendre ses responsabilités pour trouver une solution afin de sauver les emplois et permettre la continuité industrielle de ce site.

Les travailleurs de l’entreprise CERAMICS ont raison de lutter contre ce capitalisme sauvage où l’argent est plus important que la vie de ceux qui sont les véritables créateurs de richesses. IL EST URGENT pour le peuple de France et pour notre pays de sortir de l’Union Européenne, de l’Euro, de l’OTAN et du capitalisme. IL EST URGENT de mettre en place une nouvelle République pour que les travailleurs s’assurent les leviers politiques, économiques et militaires de la transformation sociale où l’exploitation capitaliste sera déclarée illégale.

Jo Hernandez,  Secrétaire national du secteur lutte/entreprise du PRCF – 28 janvier 2015