Sortir de l’UE par la gauche, les syndicalistes de Grande Bretagne montrent la voie du combat de classe

1no2euAlors que dans un récent document interne, la direction de la CGT assimile la gauche radicalement euro-critique à l’extrême droite, un important anglais resté fidèle à une approche de classe appelle la Grande-Bretagne à sortir de l’UE par la porte à gauche. Bravo camarades britanniques de montrer le chemin aux syndicats « recentrés » du continent et à tous les progressistes véritables. Non à l’UE, facteur de régression sociale, de destruction de la démocratie et de la souveraineté nationale, fauteur en outre de fascisation et de guerre comme on le voit présentement en Ukraine

“Le secrétaire général du syndicat a déclaré que alors que l’illusion de “l’Europe Sociale” est désormais totalement discréditée au moment où le chômage dans la zone €uro dépasse désormais 12% et où l’UE installe une austérité sans fin il est temps que le mouvement des travailleurs se réveille.

“25 ans après que le président de la Commission Européenne Jacques Delors se soit adressé à la fédération des syndicats de (TUC Congress) à Bournemouth promettant le plein emploi, de meilleurs droits pour les travailleurs et une protection contre les politiques ultra libérales des conservateurs (Tory)

En Grande Bretagne et partout à travers l’UE, la protection sociale, l’éducation et les autres services publics sont attaqués par les mêmes exigences de l’UE de privatisation et de libéralisation, auxquelles bien sur la coalition Conservateurs / Démocrates est extrêmement heureuse de satisfaire.

La campagne (non à l’UE) se tiendra aux élections européennes de 2014 avec le slogan “Non à l’UE, oui aux travailleurs”

Il ne faut pas laisser aux hommes des Tories, les néolibéraux de l’UKIP le monopole de l’opposition à l’UE oligarchique et anti démocratique, politiques qu’ils supportent largement par ailleurs.

Notre mouvement a créé les bases de la démocratie au 19e siècle avec les Chartistes et la revendication du suffrage universel, droit qui nous est confisqué au 21e siècle par l’UE.

La seule voie rationnelle est de quitter l’UE et de construire une politique socialiste en Grande Bretagne” Bob Crow secrétaire générale du syndicat RMT

« La position du syndicat RMT est claire, non seulement il doit y avoir pour nous un référendum sur la sortie de l’Union européenne mais nous appelons sans équivoque à la sortie de la Grande-Bretagne de l’UE.

Dans toute l’Europe, et en particulier en Espagne et en Grèce qui sont dans l’œil du cyclone, c’est la classe ouvrière qui souffre le plus. Du démantèlement de la démocratie, d’une UE et d’une banque centrale qui exigent des coupes dans les emplois, les salaires et les retraites ainsi que la privatisation intégrale du patrimoine public.

Le RMT ne restera pas les bras croisés et ne permettra pas que le débat reste dominé par l’UKIP et la droite du Parti conservateur. Des ministres comme Michael Gove soulèvent désormais la question du retrait par pur opportunisme politique. Ils se fichent éperdument du taux de chômage des jeunes en Europe, la seule préoccupation des ces euro-sceptiques du lendemain, c’est de sauver leur carrière politique et leur peau.

Le RMT continuera la campagne pour un retrait de l’UE, sur des positions de gauche, de classe, qui mettent les emplois, les conditions de vie, la démocratie au premier plan. La vérité, c’est que vous ne pouvez pas être pro-UE et anti-austérité lorsque toute la structure du projet européen est dominée par les intérêts des banquiers et du grand capital, les forces motrices derrière les mesures d’austérité imposées dans tout le continent. » Bob Crow

http://www.rmt.org.uk/campaigns/political/no2eu/