Stop à la répression anti-syndicale à Coliposte

Message de soutien du PRCF

Le Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF) apporte son soutien aux militants syndicaux SUD de la plateforme Coliposte de Bègles sous le feu d’une attaque anti-syndicale. La direction et Ses sbires usant de procédures disciplinaires aux motifs partiaux afin de museler les syndicalistes les plus revendicatifs. TROIS d’entre eux sont menacés de licenciement pour des faits non prouvés, hormis par des cadres à la botte de la direction. DEUX autres, dont un militant SUD, sont menacés de sanctions pour des motifs douteux.
La direction a également menacé de « s’occuper » d’un militant SUD ayant initié une grève suite aux convocations d’entretien préalable au licenciement de Ses collègues.

La politique débridée du capital menée par le gouvernement sous contrôle de l’Union Européenne, a des conséquences dramatiques pour le monde du travail : démantèlement orchestré des services publics, du Code du travail, de la Sécurité sociale, baisse des salaires et pensions, augmentation du chômage, licenciements massifs, délocalisations, fermetures d’entreprises…. Elle s’accompagne de la répression de l’action syndicale afin d’intimider et d’interdire toute résistance de classe.

Pour contrer cette politique néfaste pour notre peuple et pour la France, il y a nécessité à ce que toutes les luttes qui se développent dans notre pays forment un Tous Ensemble (assez des grèves saute-mouton) vers une convergence nationale des luttes pour faire plier patronat et gouvernement et aller à la reconquête des droits des travailleurs.

Syndicalistes de lutte, « insoumis » attachés à la France, communistes fidèles à A. Croizat et socialistes fidèles à Jaurès, patriotes progressistes héritiers du CNR, construisons un large Front de Résistance Antifasciste, Patriotique, Progressiste et Écologiste (FRAPPE!) pour sortir la France de l’euro (cette euro-austérité faite monnaie), de l’UE (cette prison des peuples), de l’OTAN (cette arme aux mains du dangereux Trump), c’est vital pour qu’émerge une France Franchement Insoumise (FFI !) à l’UE supranationale, en rupture avec le capitalisme !

Commission Luttes du PRCF et PRCF-24/33


Solidarité du PRCF avec les travailleurs de l’entreprise WEYLCHEM de Trosly-Breuil (Oise)

La commission Luttes du PRCF exprime sa solidarité aux travailleurs de l’entreprise WEYLCHEM de Trosly-Breuil (Oise), et plus particulièrement aux deux salariés qui ont été blessés lors de l’explosion qui s’est produite sur le site le 22 janvier 2018. Nous leur souhaitons un prompt rétablissement.

Par ailleurs, nous soutenons la demande de la FNIC-CGT pour le maintien de l’instance souveraine du CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail) dans toutes les branches professionnelles, contre les ordonnances du gouvernement Macron qui veut le supprimer. On mesure l’hypocrisie de ce gouvernement hyper-patronal qui prétend, sans s’en donner les moyens, renforcer la sécurité sur les routes mais dont les orientations conduiront inéluctablement à faire grimper le nombre d’accidents graves du travail.