ruptures d’approvisionnement de médicaments et de vaccins, non assistance à patients en danger – IC n°161 – Lisez et Abonnez vous à Initiative Communiste

fond publicité Initiative communisteInitiative c’est un mensuel qui chaque mois apporte un éclairage original sur l’actualité nationale et internationale. Un qui ne vit que par le soutien de ses lecteurs et dont le travail d’ n’est possible que parce que vous l’achetez.

Pour une information de qualité libre et engagée, à .

www.initiative-communiste.fr est le site internet – le supplément électronique – d’Initiative Communiste et le site web du . Achetez, diffuser et lire Initiative Communiste c’est soutenir le travail de l’ensemble des médias du PRCF. Abonnez vous !

Afin de vous faire découvrir le journal Initiative Communiste, le site internet du PRCF vous propose chaque mois de retrouver – gratuitement- quelques articles parus récemment dans les colonnes d’Initiative Communiste.

www.initiative-communiste.fr vous propose de retrouver gratuitement une des articles des pages luttes numéro 161 d’Initiative Communiste d’Octobre 2015 !


Non-assistance à patients en danger

En sept ans, les ruptures d’approvisionnement de médicaments et de vaccins en France ont augmenté de… 1 000% !

C’est l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament elle-même qui le dit.

Les vaccins pour enfants sont très touchés. Pointés du doigt, les laboratoires pharmaceutiques se défendent en parlant d’une augmentation de la demande mondiale – ce qui vient à reconnaître qu’ils travaillent à flux tendu pour éliminer les coûts de stockage, quitte à se retrouver régulièrement en rupture. Pourtant, il est toujours possible de faire vacciner son enfant… à condition de pouvoir se payer un cocktail de six vaccins (diphtérie, tétanos, polio, coqueluche, haemophilus influenzae-B, hépatite-B), beaucoup plus rentable pour les labos ! Pour les médicaments, les pénuries frappent notamment des hypotenseurs, un immunosuppresseur, un médicament contre la maladie de Parkinson, des traitements hormonaux, du système nerveux, des anticancéreux… Certains patients se retrouvent en danger. La vie de beaucoup en est forcément abrégée. Il n’existe pas encore de statistiques à ce sujet…

Morts rentables

Une enquête du journal en ligne Usinenouvelle.com montre que la production à flux tendu n’est pas la seule responsable du problème. Les délocalisations de la production chimique vers l’Inde et la Chine sont également en cause. Il y a trente ans, 80% des molécules actives étaient synthétisées en Europe. Aujourd’hui, ce chiffre est tombé à 30% environ. La chaîne d’approvisionnement est si longue que certains vaccins mettent un an pour arriver à destination. La concentration de la production est aussi en cause : il arrive qu’un seul fournisseur approvisionne tous les laboratoires du monde, qui n’ont donc aucune solution de rechange en cas de défaillance de sa part. Et, bien évidemment, lorsque le prix de vente d’un médicament baisse, les labos arrêtent sa production pour cause de rentabilité insuffisante – ce qui s’est par exemple produit pour nombre d’antibiotiques injectables.

Récapitulons : en France, en 2015, des patients, dont certains gravement atteints, interrompent brusquement leur traitement parce que les labos soignent leurs profits en travaillant à flux tendu et en délocalisant la production, quand ils ne l’abandonnent pas purement et simplement. Et cela empire à grande vitesse. Il paraît que le Code du travail est obèse, mais il va falloir aussi « toiletter » le Code pénal, et en faire disparaître le crime de non-assistance à personne en danger…

Vincent Flament pour Initiative Communiste – n°161 Octobre 2015


Abonnez vous à Initiative Communiste ! cliquez ici