Retrouvez les simulations des effets à la baisse de la réforme des retraites Macron

C’est LE sujet tabou du rapport Delevoye, jamais abordé par les médias dominants, tous détenus par les milliardaires : la baisse des pensions de que va provoquer la Macron. Pour chaque travailleur, il est difficile dans ces conditions de savoir à quoi s’en tenir et c’est pourquoi le premier syndicat de travailleurs de France a travaillé sur des simulations permettant de savoir ce qu’il en est pour lui. En développant un simulateur de totalement absent et du rapport Delevoye, et du dossier de presse l’accompagnant :

Retrouvez le dossier spécial retraite et réforme des retraites d‘Initiative Communiste avec des dizaines d’articles dédiés :

Simulation de pension de retraite pour les salariés du privé

La CGT a créé un outil de calcul en ligne pour calculer les effets de la réforme des retraites Macron, avec la fin du système par branches et par répartition et l’installation progressive de la retraite par capitalisation à travers l’instauration d’un régime unique par points.

https://retraites.cgt.fr/

Exemple, pour un travailleur né en 1985 et payé un salaire mensuel actuel de 1500 €, sans aucune année de chômage, en considérant que le taux de remplacement pour un âge de départ à la retraite sera de 44% soit une retraite de 1000 € mensuelle, contre 50% avec le système actuel où il aurait obtenu une pension d’au moins 1137 €. Sans compter les retraites complémentaires qui sont incluses dans le montant de la pension de retraite par points. Une baisse de 12%, rien que pour cet exemple. La réforme des retraites Macron, c’est la baisse des pensions de retraite.

Simulation de pension de retraite pour les fonctionnaires

L’UFSE-CGT met à disposition des organisations CGT une simulation de la réforme Macron comparée avec la retraite actuelle des fonctionnaires (Code des pensions civiles et militaires et CNRACL).
L’hypothèse est celle d’un départ ouvert à 62 ans, d’un âge pivot à 64 ans (décote sur l’âge à 62 et 63 ans), d’un taux de rendement à 5% pour 28% de cotisations et d’une décote/surcote de 5% par an, comme aujourd’hui.
Le taux de primes est supposé à 25%, proche du taux moyen dans les trois versants de la Fonction publique, sauf pour les enseignants à 10%.
Presque tous les corps de catégorie C et B partagent la même grille indiciaire, celle des adjoints et des secrétaires administratifs.
À partir de 2025, les agents auraient une part de retraite relevant des anciens régimes et une part relevant de la réforme. Il est impossible pour la CGT d’anticiper ou de calculer les conditions de la transition.
Cependant, on peut avoir la certitude que la réforme Macron-Delevoye a pour objectif de baisser fortement les pensions de retraite et de reculer fortement l’âge de départ.

2 Commentaires de lecteur “Retrouvez les simulations des effets à la baisse de la réforme des retraites Macron

  1. RODNER
    13 août 2019 at 15:43

    Bonjour,
    il me paraît impensable que ce qui a été effectué sous l’ “ancien régime” soit affecté par le calcul du nouveau régime. Je pense qu’il y aurait une grave “rupture d’espérance légitime”, comme l’énonce le droit constitutionnel. Dans le cas où l’État s’assiérait dessus, perso j’irais en justice.
    Je suis enseignant né le 17/02/1963 et devant partir en retraite le 17/02/2025. Autant vous dire qu’ils ne vont pas me changer les conditions de retraite 1 mois et demi avant mon départ.
    Voilà ce que je pense et à ce titre je n’ai aucune crainte, car je sais gagner au moins devant la justice européenne!
    Merci pour votre forum et votre engagement.

  2. Coq
    13 août 2019 at 21:39

    La majorité des français vont perdre des plumes ils va nous rester les deux pieds dans la fiente
    En chantant cocorico !!
    Aucun espoir que le point augmente et que l âge de départ de retraite recule dans le temps
    À chacun de croire au paroles. Paroles…