Source: Agence France Presse

Huit syndicats réclament la fin des licenciements économiques ainsi qu’un plan de relance pour lutter contre un coût de la vie excessif.


Une grève générale avait déjà été organisée fin 2004 (AFP). Les huit syndicats les plus importants de Polynésie ont déposé, jeudi 13 août, un préavis de grève générale dans le secteur privé et la fonction publique à partir du 18 août prochain et pour une durée illimitée. « Nous voulons obtenir de ce gouvernement cohérence et volontarisme dans la mise en place du plan de relance », a déclaré à l’AFP Patrick Ganelon, secrétaire général du CSTP/FO, premier syndicat en Polynésie.

« Jusqu’ici, nous n’avons pu que constater la perte de quelque 5.000 emplois et aucune mesure à court et moyen terme pour relancer la machine économique », a-t-il ajouté.Parmi les revendications prioritaires, l’intersyndicale réclame l’arrêt des licenciements économiques ainsi que des mesures pour lutter contre la prix excessif de la vie.

Les syndicats critiquent également le fonctionnement de la Caisse de Prévoyance sociale (CPS) – la Sécurité Sociale en Polynésie – et la réforme projetée de la Protection Sociale Généralisée (PSG) en matière de retraite et maladie.