Meeting à Marseille : 70 000 pour la Paix et la sortie de l’OTAN avec le candidat Mélenchon #JLMMarseille

Le PRCF était au Meeting de à Marseille ce dimanche 9 avril 2017

Une équipe de militants du PRCF des Bouches du Rhône, accompagnée de camarades du Vaucluse et des Hautes Alpes, étaient là, pour faire entendre dans la campagne présidentielle la voix des travailleurs, les propositions des communistes et notamment celle des 4 sorties : de l’UE, de l’Euro, de l’OTAN – au cœur du meeting – et du Capitalisme.

Les militants du PRCF 13 témoignent :

En plus du beau temps qui était au rendez-vous, nous avons pu constater que de nombreuses personnes de différents bords étaient présentes de par les discussions que les militants du PRCF ont pu avoir avec ces personnes. En effet, nous n’avons pas été inactifs ou passifs, mais bien à l’action. Présents pour mener la campagne pour le Frexit populaire et proposer les solutions du programme 100% communiste du PRCF. La délégation d’un quinzaine de militants du PRCF était ainsi la seule à distribuer un tract avant que le meeting ne commence en haut de la Canebière. Un point fixe autour d’une banderole et des affiches du PRCF a également permis de nouer des discussions très riches et sympathiques.

En tout, ce sont près de 3000 tracts qui ont ainsi été très facilement distribués avec un excellent accueil et des centaines de quatre pages avec le programme du PRCF apportés par nos camarades du 05.
Nos camarades de Toulon étaient excusés, mais nombre de supporters de rugby de cette ville étaient présents. Ils ont pu constater que Marseille était loin de supporter le FN !

Malgré les consignes données par Mélenchon, la foule – dont la jeunesse était frappante avec de très nombreux syndicalistes de la CGT, des jeunes communistes… – arborait tout à la fois le drapeau tricolore et, en nombre également, le drapeau rouge, notamment celui du PCF, de loin le plus présent. Il faut d’ailleurs s’inquiéter de ce qu’à la fin du meeting Mélenchon n’ait pas fait chanter l’Internationale, mais uniquement la Marseillaise. Et sans aucun doute, cela appelle à une intervention bien plus forte des communistes dans la campagne. De même la question de l’Union Européenne – et de la nécessaire sortie de cette prison des peuples, de cette machine à soutenir le fascisme et la guerre en Europe des Pays Baltes à l’Ukraine. Rappelons que les milliards volés aux peuples grec, espagnol, italien, portugais, français… sont distribués sans regarder à la dépense par l’UE pour financer les bombes que déverse la junte fasciste de Kiev sur le Donbass.

Ce meeting, une nouvelle démonstration de force réussie, a permis également de prendre acte de la mobilisation de masse et de l’enthousiasme populaire bien réel qui se cristallise autour de cette candidature Mélenchon – et les militants communistes du PRCF en rappellent, avec raison, les limites sérieuses, en particulier sur la question de la sortie de l’UE. Force est d’ailleurs de constater, pour ce que nous avons pu observer au sein de la foule de Marseille que, oui, la sortie de l’OTAN et le combat pour la Paix mobilisent et la foule a salué, comme il se doit, le discours responsable et digne de Mélenchon sur cette question ; mais, bien plus que les envolées sur les questions de défense de l’environnement (tout à fait nécessaires et bienvenues) ce sont bien les propositions de justice sociale, de combat de l’exploitation capitaliste qui ont soulevé un très fort écho dans une foule répondant par des énergiques “dégagez” et “résistance” interrompant le discours.

Oui, ce meeting démontre que la victoire, tous ensemble et en même temps, est possible. Et il montre surtout que dans la réponse populaire se trouvent les clés et les moteurs de cette victoire. Charge à chacun, chaque travailleur de se mobiliser. A Marseille, les communistes du PRCF étaient présents pour y aider, en apportant tout à la fois le soutien indispensable et les propositions critiques nécessaires.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

Les chiffres

Vidéo de la foule jeune et compacte sur la Canebière, sous un soleil de plomb