#manif5avril : L’actu des manifestations contre la loi travail – El Khomri revendique le passage en force !

loi travail valls UE MEDEFAprès avoir déclaré avant même le dépôt du projet de loi travail devant le parlement qu’elle était prête à utiliser l’article 49-3 pour le faire passer en force, la ministre PS du travail Myrian El Khomri enfonce le clou en déclarant

l’opinion ne peut pas être la seule boussole” des décisions prises par le gouvernement

Des propos en tout point similaires à ceux des gouvernements UMP. De fait les politiques de Hollande et de Sarkozy sont identiques. Et pour cause car directement dictées via les ordres de la Commission Européenne par la classe

  • 2003 : Jean-Pierre , au sujet du mouvement social
    « La rue doit s’exprimer mais ce n’est pas la rue qui gouverne ».
  • Septembre 2010 : le porte-parole de l’UMP, au moment où 3 millions de personnes manifestent Ce n’est pas la rue qui gouverne ».

Parce que la démocratie c’est justement quand c’est le peuple, les travailleurs qui gouvernent et pas la dictature du patronat et des banquiers, la dictature de l’Union Européenne du Capital, les militants des JRCF continueront de crier dans la rue : “c’est pas au patronat de faire la loi, la vraie démocratie elle est ici”, “C’est pas à de faire la loi, la vraie démocratie elle est ici”

Mobilisation étudiante et lycéenne  au rendez vous :

malgré les vacances scolaires, la mobilisation des étudiants et lycéens reste forte partout en France. Avec des centaines de manifestations rassemblant des milliers et milliers de jeunes.

Et les sondages confirment le large soutien (près de 60%) des français aux manifestants pourtant dénigrés et combattu par l’ensemble de l’appareil médiatique. Ainsi qu’un rejet toujours aussi puissant de la casse du code du travail : 70% des français veulent le retrait de la Loi Travail.

Face au mouvement social, le gouvernement ne sait qu’opposer la froce. A l’image de ces dizaines de policiers barrant les accès à la place de la Nation et fouillant systématiquement les manifestants, confiscant – de manière tout à fait illégale – les drapeaux des manifestants. Etat d’urgence et état policier, personne ne peut ignorer la fascisation du pouvoir pour maintenir la pression de l’euro austérité et renforcer l’exploitation des travailleurs.

C’est par bus entier que la police de Valls MEDEF arrête les manifestants ; liberté de manifester vous avez dit ?

 

La Coordination Etudiante appelle à amplifier le mouvement :

.

En direct des manifestations :

Ils cassent nos acquis, bloquons leurs profits : A Rennes les manifstants bloquent les trains, aux havres ils bloquent les routes. A Poitiers, péages gratuits.

A Paris, la police a déjà raflé 130 manifestants, arretés et emmenés dans des bus. La préfécture dans un communiqué déclare qu’il n’y aurait que 3000 manifestants à Paris. Selon ses propres chiffres, la police revendique donc l’arrestation de 5% des manifestants.

A Lyon, la police interdit la manifestation.