Le PRCF-62 SOLIDAIRE DES TRAVAILLEURS de la FOIR’ FOUILLE à LIBERCOURT (Pas-de-Calais)

Poing rougenous relayons ce message important des camarades en lutte de l’entreprise Foir’fouille à Libercourt (62)

Chers(es) camarades,

Les salariés(es) de la centrale Foir’Fouille, située Zone du Parc à Stocks à Libercourt, sont en grève depuis le mercredi 18 décembre(75%) pour exiger l’ouverture de négociations sur l’augmentation des salaires et l’amélioration des conditions de travail.

Malgré la pluie, les camarades tiennent leur grève, et malgré la gêne occasionnée (aucun camion n’entre ni sort du dépôt) la direction qui se trouve à Montpellier(où elle donne des dizaines de milliers d’euro pour le foot), refuse de discuter salaire et entend laisser pourrir la situation.

Cette direction veut montrer qu’elle est « maître chez elle » comme l’a déclaré le PDG il y a quelques jours en jetant une palette qui lui gênait le passage, et elle menace en disant aux grévistes qu’ils « n’avaient pas le droit de faire grève »…

Et oui, ce genre de pratiques et d’individus existe encore au 21ème siècle… des adeptes de la branche Gattaz/Sellières/Parisot

Nous avons discuté avec les salariés(es) grévistes, et nous avons découvert des conditions de salaire et de travail indignes pour une entreprise de cette taille où être délégué syndical est une épreuve de force pour faire face à une ahurissante pression de la direction et des cadres subalternes. 1450 euro brut avec 10 ans d’ancienneté sans 13ème mois : dans le dépôt + 40° l’été, – 5° l’hiver : pas de CE ni de CHSCT, malgré les 163 salariés(es) directs de l’entreprise et les 2000 qui sont sous franchises : pas de document unique : pas de NAO : pas de plan de formation… et un cadre qui se déplace de Belgique pour les réunions de DP où les questions restent sans réponse… et la liste est longue !

La CGT ne peut accepter une telle situation, ni accepter que ces pratiques ancestrales perdurent dans cette entreprise qui pour tenter de casser la grève, utilise l’intimidation et a déployé des vigiles et un huissier (pour un coût de plus de 1000 euro par jour).

Réunis ce vendredi 27 décembre, avec les salariés(es) et en total accord avec eux, il a été décidé de durcir le mouvement pour obliger la direction à recevoir une délégation de salariés(es) afin qu’elle puisse négocier, d’une part une augmentation des salaires et l’amélioration des conditions de travail, et de l’autre que la clarté soi faite au niveau des IRP.

Nous appelons donc tous(tes) les militants(e), les délégués(es), les élus(es) et mandatés(es) de la CGT et d’ailleurs, à venir renforcer le piquet de grève le lundi 30 décembre à partir de 8h00/8h30, et si nous sommes nombreux, la solution sera de bloquer les deux entrées de la zone du Parc à Stocks de Libercourt, pour faire rejeter la responsabilité sur la direction de la Foir’Fouille.

UN SYNDICAT NE PEUT LAISSER FAIRE ET LA CGT NE LAISSERA PAS FAIRE… LE TEMPS DES SEIGNEURS N’EST PLUS A L’ORDRE DU JOUR MÊME SI DE TELS INDIVIDUS ENTENDENT Y REVENIR.

ALORS SOYONS NOMBREUX(ES), PRIVE/PUBLIC MÊME COMBAT, UN POUR TOUS, TOUS POUR UN, TOUS ENSEMBLE ! 

LE LUNDI 30 DÉCEMBRE AVEC ET AU CÔTÉ DES SALARIÉS(ES) DU DÉPÔT DE L’ENTREPRISE LA FOIR’FOUILLE AU PARC A STOCKS DE LIBERCOURT.

QUE 2013 SE TERMINE PAR UNE VICTOIRE !

A RELAYER A L’ENSEMBLE DE VOS CONTACTS- SUR VOS SITES, BLOGS, FACEBOOKS ET TWEETERS…. SVP !

Fraternelles salutations.

Les camarades en lutte et leurs soutiens