#LaPrécaritéTue appel à manifester devant les CROUS ce 12 novembre – #JRCF

« J’accuse Macron,
Hollande, Sarkozy et l’UE
de m’avoir tué »

Poussé à la extrême comme de nombreux jeunes de France, un en L2
sciences politiques à l’université Lumière Lyon 2, militant à Solidaire Etudiant.e.s, a tenté
de se donner la mort en s’immolant par le feu devant le siège local du .
Cet étudiant, désormais entre la vie et la mort et à qui, ainsi qu’à ses proches, vont
toutes nos pensées, a accusé dans un message, avant de passer à l’acte, les
véritables responsables de cette situation intolérable dans laquelle on plonge notre
jeunesse :

« J’accuse Macron, Hollande, Sarkozy et l’UE de m’avoir tué en créant des incertitudes
sur l’avenir de tou-tes, j’accuse aussi Le Pen et les éditorialistes d’avoir créé des
peurs plus que secondaires »
« Mon dernier souhait, c’est aussi que mes camarades continue de lutter, pour en finir
définitivement avec tout ça »

Si la précarité tue jusqu’à notre jeunesse, elle n’est cependant pas irrémédiable. Ceux
et celles qui l’organisent, ainsi que les instances nationales et mondiales sur
lesquelles ils s’appuient pour imposer aux jeunes, aux travailleurs et aux peuples leur
mondialisé, ont bien des noms et il faut les nommer.

Ce sont bien Macron, Hollande et Sarkozy, fidèles laquais du grand patronat du
MEDEF et de l’UE, qui détruisent l’université publique, l’Education nationale, la
solidarité nationale, la Sécurité Sociale, nos emplois, le travail, les services publics, la
santé, la police, la défense, la culture, notre langue etc… et accentuent ainsi la
et la précarité en France.

Rappelons qu’un étudiant sur deux doit travailler à côté de ses études pour pouvoir
(sur)vivre seul, mettant ainsi en danger le bon déroulement de son année d’université.
Que les prix des logements dans les métropoles, là où se trouvent le plus souvent les
universités, sont de plus en plus exorbitants. Et que les logements étudiants
manquent cruellement depuis des années.
Les profits monstres des actionnaires dans notre pays, les 80 milliards de la fraude
fiscale et les cadeaux de l’Etat capitaliste au grand patronat (CICE) pourraient
pourtant largement être utilisés pour combattre la pauvreté et, entre nombreuses
autres mesures, assurer un « salaire étudiant » à tous les jeunes de FAC et
d’université et un salaire décent aux jeunes en apprentissage.
Ainsi nous investirions dans notre jeunesse et dans l’avenir en levant les obstacles
financiers auxquels elle doit faire face encore aujourd’hui, et en ne la laissant pas
tomber dans la pauvreté et la dépression.

Les et le PRCF appellent tous les véritables acteurs et militants du progrès à
rejoindre les rassemblements organisés partout en France, par le syndicat Solidaire
Etudiant.e.s, ce mardi 12 novembre, en soutien au jeune syndicaliste étudiant immolé
et en réponse à cette précarité qui tue tous les jours.

191111tract JRCF – J’accuse Macron, Hollande, Sarkozy et l’UE