IBIS BATIGNOLLES : 31 octobre, la CGT HPE appelle à une manifestation de solidarité

Ce 31 octobre, à 17H, les gréviste de l’hôtel Ibis des Batignolles appellent à les rejoindre pour participer à un défilé festif à l’occasion d’Halloween qui partira de l’hôtel du SCRIBE (1 Rue Scribe, 75009 Paris métro OPERA 3, 7, 8) pour se rendre à l’hôtel NOVOTEL PARIS LES HALLS (8 Place Marguerite de Navarre, 75001 Paris métro 4, 7, 14, RER A, B, D), où des prises de paroles des grévistes et de leurs soutiens vont avoir lieu. Pour que le droit du travail soit appliqué, pour que les salaires soit payés, les militants du PRCF Ile de France appellent à rejoindre cette mobilisation et à soutenir la lutte exemplaire de ces femmes de chambres contre une multinationale et ses sous-traitants.

On est pas des citrouilles !

Paiement à la chambre et non à l’heure, générant du travail dissimulé, cadences infernales avec 3 chambres et demie à l’heure, bas salaires, mutations sauvages, les grévistes salarié-e-s de la sous-traitance hôtelière en ont marre d’être la chair à canon des hôtels et des grandes chaines hôtelières. Elles/ils disent stop à l’esclavage moderne.

STN Voyou le groupe Accor complice !

Les hôtels IBIS, qui appartiennent au groupe ACCOR, sont des établissements qui font énormément de profits notamment sur le dos des salariés de la sous-traitance.

Dans cet IBIS règne l’inégalité de traitement pour les salarié-e-s de la sous-traitance qui ne bénéficient pas du même statut social que les salarié-e-s embauché-e-s directement par IBIS Batignolles (indemnité nourriture, intéressement, participation, salaires moins élevés, primes diverses etc…). Cette situation de dumping social est inacceptable!

Plus grave encore, la société STN pratique, avec la complicité de l’hôtelier, le travail dissimulé, avec des cadences impossibles à respecter, particulièrement pour les femmes de chambres qui doivent effectuer 3 chambres et demie par heure sans paiement des dépassements horaires.

Le groupe ACCOR et son prestataire STN ont peut-être les draps blancs mais certainement les mains sales ! C’est cela que dénoncent les grévistes de l’IBIS Batignolles depuis le 17 juillet, car leurs revendications (au verso) sont simplement l’expression de leur refus d’être des esclaves du 21ème siècle !

Le tract de la CGT Hotel Ibis HPE

191030tractCGTHPE hotel Ibis