COMMUNIQUE DE LA COMMISSION LUTTE DU PRCF

LOGO PRCF+INILa répression syndicale et la criminalisation de l’action syndicale sont-elles des méthodes de management ? Il faut le croire à France télévisions où la direction s’acharne contre des militants exemplaires. En l’espace de quelques semaines cet été, 2 délégués syndicaux de la CGT ont fait l’objet de sanctions disciplinaires pour des motifs montés de toute pièce.

La répression syndicale et la criminalisation de l’action syndicale sont-elles des méthodes de management ? Il faut le croire à France télévisions où la direction ’acharne contre des militants exemplaires.

La commission lutte du PRCF condamne fermement les atteintes aux libertés syndicales qui sévissent actuellement dans notre pays. Ces atteintes caractérisée à la liberté d’expression et d’agir collectivement nous rappelle des tristes souvenir que l’on croyait définitivement rayés de la carte.

Les différentes lois votées au parlement ( L’ANI, La réforme des retraites, pour ne situer qu’elles ) et la non-application de la loi d’amnistie, ont donné des ailes au patronat pour appliquer sans vergogne des atteintes aux droits syndicaux.

Cela ouvre grand la porte au FN qui, une fois au pouvoir, ne fera qu’aggraver cette politique de répression envers les syndicats et notamment contre les militants CGT et les militants politiques révolutionnaires. La gauche bobo, qui fulmine contre le FN mais se tait complètement quand il s’agit de la répression patronale et de la censure anticommuniste, participe objectivement à la fascisation de notre pays.

Le PRCF appelle le monde du travail à la résistance et à nous rejoindre pour que ensemble se lève un front de luttes, pour que notre pays passe par la sortie de l’Union Européenne et de l’euro, afin que notre pays redevienne souverain et que se reconstituent les libertés, les acquis sociaux, tout cela dans la perspective d’une société socialiste débarrassée des prédateurs du capital.