#greve3mars : face au #49.3 de Macron-UE-MEDEF, de #Paris à #Marseille, la mobilisation continue !

Le 49-3 n’éteint pas la colère populaire. Il révèle au contraire une fois de plus que le régime Macron est illégitime, minoritaire, autoritaire. Un régime dont le “projet” est d’exécuter contre le peuple souverain les ordres de destructions sociales, démocratiques et écologiques que lui donne l’Union Européenne et le MEDEF. Dans ces conditions, il n’a que faire de ce que veut le peuple. Que celui-ci soit opposé à plus de 70% à la retraite par points ? c’est l’UE qui décide. Que la jeunesse et les enseignants refusent de voir démolis le baccalauréat et les diplômes nationaux au profit d’une sélection sociale injuste à travers Parcoursup et les E3C ? il s’en moque puisqu’il ne fait que mettre en place la stratégie européenne de Barcelone. Et que les hôpitaux soient à la rupture au moment où se répand une terrible épidémie de coronavirus ? il préfère placer ses pions pour tenter de gagner la riche mairie de et surtout ne pas dépenser un sou pour la santé publique. C’est interdit par Bruxelles, l’euro et le critère des 3% du traité de Maastricht !

Pour sauver le pays, ce pays que casse Macron en exécutant les ordres de l’Union Européenne et du MEDEF, il n’y a qu’une seule solution, la mobilisation générale. Avec, pour relancer le mouvement social, la construction d’une grande nationale à Paris lançant une semaine de blocages. Car il est vrai que les manifestations rituelles en province, dans les villes de province, ne contribuent désormais plus à élever la mobilisation et le rapport des forces.

Une exigence qui monte partout en France en reprenant cette proposition lancée par le PRCF dès le début du mouvement. Le 14 mars pour commencer, un appel à se rassembler à Paris est lancé. Dans la manifestation à Paris on pouvait voir une banderole appelant au “tous à Paris, le 14 mars, mettons l’Élysée en quarantaine”.

A Paris convergence lycéens travailleurs :

A Paris les cortèges des lycéens opposés à la réforme du bac blanquers et ses catastrophiques et inégalitaires E3C ont rejoint le cortège de la manifestation intersyndicale pour le retrait de la qui part de place de la République vers la place de la Concorde, face à l’Assemblée Nationale. Ils peuvent compter sur le soutien des militants communistes du PRCF, présents au départ de la manifestation.

A Marseille : 5 à 10 000 manifestants mobilisés en 24H

Malgré un appel lancé dans l’après midi du 2 mars, c’est 5 à 10 000 manifestants qui ont défilé au matin du 3 mars du monument des mobiles au vieux port, dans un solide cortège occupant largement la Canebière. Avec un seul mot d’ordre le retrait de la réforme des et le refus du 49.3 du régime Macron UE MEDEF

reportage photos d’IC

Au départ aux monuments aux mobiles, les drapeaux de la Fédération Syndicale Mondiale sont dans la manifestation

Les gilets jaunes, toujours présents, ne lâchent rien

le cortège réunie 5 à 10 000 manifestants sur la Canebière, du vieux port au cours belsunce


A Nantes :

A Bordeaux

A Lille :

A Toulon :

Toulouse :

JBC pour www.initiative-communiste.fr