Grève à la Lufthansa : l’autre modèle allemand

Grève chez – La grève du personnel de cabine reprend ce lundi

GDL grève cheminot PRCF solidarité allemangeAlors qu’en France chacun peut voir la campagne médiatique qui se déchaine pour pousser à la répression antisyndicale contre les personnels d’ qui refuseraient de laisser docilement sacrifier leurs salaires, leurs conditions de vie et leurs emplois pour rétablir la croissance des profits de cette compagnie désormais privatisées et libéralisée (merci l’UE et le gouvernement de la gauche plus rien !), en , même causes ont mêmes effets, plus un avions ne décollent !

Ni à Francfort, ni à Dusseldorf ou Munich d’après les représentants syndicaux il n’y aura d’avions Lufthensa en service. Comme en France, les travailleurs allemand entendent défendre leurs conditions de travail, leurs salaires et leurs conventions collectives ainsi que la protection de leurs emplois.

Bien sûr, cette Allemagne là n’a pas le droit de cité dans les colonnes des éditorialistes et sur les plateaux télés de tous ceux qui – kollaborateurs de l’oligarchie capitaliste – chantent à longueur de journée les louanges du “modèle allemand”  et de travailleurs prétendument “responsables”, c’est à dire serviles et dociles comme les voudraient le Kapital allemand. Serinant à longueur de journée la nécessité de baisser les salaires, de la flexibilité et la précarité au nom des réformes structurelles imposées par l’Union Européenne des banquiers !

Mais de la Deutchbahn à la Lufthansa, les travailleurs allemands démontrent comme leurs homologues français que les libéralisations et privatisations imposées par les directives de l’Union Européenne des patrons, la déflation salariale imposées au nom de l’Euro et de la “concurrence libre et non faussée” sont inacceptables pour les travailleurs.  Et que c’est bien par la voix du combat de classe que les travailleurs doivent se défendre et contre attaquer. Tous ensemble !