fscSituation dans la fédération CGT du Commerce : l’UD de Paris interpelle la confédération

Nous avons déjà fait part de la situation inadmissible qui prévaut dans la fédération du commerce à l’article :

http://www.frontsyndical-classe.org/2014/05/federation-cgt-du-commerce-une-nouvelle-etape-franchie.html

Sous peine de complicité avérée les organismes de direction confédéraux ne peuvent laisser faire.

Le congrès fédéral doit avoir lieu en novembre prochain.

Il est clair qu’en essayant d’éliminer en affaiblissant la CGT tous ceux qui font preuve d’une belle combativité et d’un esprit critique les actuels dirigeants de cette fédération entendent en conserver par tous les moyens le contrôle.

C’est un mauvais coup contre la CGT, son rayonnement et son influence.

Il importe que toutes les forces de la CGT fidèles aux principes qui ont bâti sa renommée tant nationale qu’internationale expriment leur désaccord de telles pratiques et leur soutien aux militants en but à la répression.

C’est d’ailleurs ce que vient de faire l’Union Départementale de Paris :

Le Front Syndical de Classe

UD CGT PARIS

Adresse de la commission exécutive de l’UD de Paris  à la CE confédérale,  aux organisations du CCN

Nous venons d’apprendre par copie d’un courrier du 23 avril 2014,que la fédération CGT des personnels du commerce,de la distribution et des services,refuse l’affiliation du tout nouveau syndicat parisien du commerce et des services CGT (SPACS).

Elle trouve également opportun,dans le même temps,de désaffilier l’Union Syndicale CGT du Commerce,de la distribution et des Services de PARIS.

La CE de l’UD de Paris exprime son soutien le plus entier à l’USCDSP pour son action quotidienne auprès de l’ensemble des salariés des secteurs qu’elle représente.

Elle affirme le caractère essentiel de l’existence et de la pérennité de cette structure de la CGT.

Essentiel pour la cohérence de la CGT dans des secteurs où le salariat est extrêmement éclaté,précarisé et sous la férule constante du grand et petit patronat.

Essentiel pour la convergence des luttes des salariés du commerce et des services de PARIS.

C’est comme cela que,conjointement avec l’US Paris,nous avons pu mener une campagne interpro contre le travail de nuit et du dimanche sur Paris.C’est ainsi que des victoires fondamentales ont été obtenues sur ce sujet :

Galerie Lafayette,carrefour Market,Monoprix (70 magasins concernés) ,Séphora, Franprix,Monop,BHV….et même d’autres sujets comme chez Virgin,l’Hôtel Hyatt, Le Grillon,les femmes de chambre du Novotel,les Halles,la grève du Monoprix Roquette…..

La CE de l’UD de Paris a examiné la demande d’affiliation du SPACS CGT. La création de celui-ci correspond pleinement aux orientations de la CGT et s’inscrit tout à fait dans le cadre de la résolution N°3 du 50ème congrès de la CGT.

Cette création correspond parfaitement à la réalité parisienne de syndicalisation dans des secteurs d’activités. Elle va permettre aux 2200 syndiqués individuels de nos UL de rejoindre un syndicat. Cela va améliorer encore la vie démocratique de la CGT et la cohésion du rapport de force.

La CE de l’UD de Paris a donc voté l’affiliation du SPACS CGT à l’unanimité (2 abstentions).

Cette nouvelle force organisée trouvera naturellement sa place auprès des autres syndicats du commerce et des services au sein de l’USCDSP qui confirme et renforce ainsi son rôle d’union des syndicats.

La CE de l’UD de Paris dénonce la décision de la fédération.

En désaffiliant l’US et en refusant l’affiliation du SPACS, elle désaffilie de fait 2800 adhérents et militants dans une situation extrêmement dangereuse face au patronat.

Cette démarche est totalement contraire aux orientations et statuts de la CGT. Mais elle est aussi extrêmement dangereuse car elle pourra permettre aux employeurs de ne plus reconnaitre les interlocuteurs historiques de la CGT à Paris.

La décision de la fédération est un coup très dur porté aux salariés des secteurs concernés, aux syndiqués et à la CGT toute entière.

Elle prend cette décision sans aucune concertation, en ayant refusé de participer au dernier congrès de l’US, ainsi qu’au congrès constitutif du SPACS qui ont eu lieu les 6 et 7 février 2014.

Elle pousse même la provocation jusqu’à proposer une rencontre à l’Union Syndicale qu’elle vient juste de désaffilier.

La CE de l’UD de Paris alerte une fois de plus la CGT sur le conflit qui oppose la fédération du commerce aux structures parisienne de la CGT commerce. Il est inadmissible d’en arriver à de tels procédés. Nous avons déjà interpelé à plusieurs reprises, nous avons demandé à la CGT d’organiser une rencontre il y a un an et demi.

Toutes ces initiatives de notre part sont restées lettre morte . POURQUOI ?

Les syndiqués du commerce et des services à Paris, ce sont plus de 6000 adhérents dont un millier dans des syndicats d’entreprise,2800 dans les sections de l’US commerce,et 2200 individuels dans les UL.

Ne méritent ils pas autre chose qu’un règlement de compte ?

Nous interpellons solennellement la direction de la CGT et les organisation du CCN, afin qu’une sortie constructive de conflit soit travaillée collectivement sous l’égide, l’impulsion et la participation de la direction confédérale, car il n’y a plus d’autre issue en interne CGT.

Nous vous remercions de votre attention et vous prions,chers(es) cmarades de recevoir nos fraternelles salutations.

Pour la CE de l’UD de Paris,

Le Secrétaire Général