UnknownNous avons récemment eu l’occasion de nous faire l’écho de la contestation de la ligne réformiste qui monte au sein de la CGT. C’est dans ce contexte qu’une camarade syndicaliste CGT à la SATA, Majid Modjaverian, a été agressée au siège de la CGT par certains permanents. Cela est inacceptable.Nous reproduisons ci après le communiqué du syndicat SATA le communiqué du Front Syndical de Classe, ainsi que le message envoyé au nom de la commission lutte du PRCF à plusieurs responsables CGT

SATA CGT

Communiqué du Front Syndical de Classe

La période qui s’ouvre est celle de la montée de la contestation de la ligne réformiste prônée et mise en œuvre par la direction confédérale de la CGT comme l’illustrent encore récement les prises de position des Commissions executives de l’Union départementale de Paris et celle des Hauts de Seine.

Les déclarations contradictoires se succèdent sous la pression des événements tandis que se poursuit la stratégie d’alliance privilégiée avec la CFDT mise à mal par la transformation de la centrale de Laurent Berger en syndicat officiel du pouvoir, signataire de tous les renoncements.

C’est donc dans ce contexte que trouvent place des comportements répressifs de ceux qui voudraient remplacer la nécessaire confrontation des idées par des mesures bureaucratiques comme par exemple la dissolution de l’Union locale de Langres, dans le prolongement des mesures antistatutaires de la fédération du commerce contre des militants.

Et c’est dans ce contexte que se situe l’agression inadmissible dont a été victime Mahchid MODJAVERIAN le 11 mars dernier dans l’enceinte même de la confédération à Montreuil.

La camarade a été bousculée, insultée, chassée des propres locaux de sa Fédération et du bureau du SATAC dont elle est l’ancienne secrétaire générale. Un médecin a constaté le traumatisme qu’elle a subi.

Cet acte est inadmissible et ne saurait rester sans réaction.

C’est pourquoi nous invitons tous ceux qui entendent que les valeurs de la CGT soient respectées en toutes circonstances d’envoyer le texte de protestation ci-après aux adresses suivantes avec un double au syndicat SATA.

 

Message du PRCF

  • Thierry Lepaon, secrétaire général de la CGT
  • Jérôme Vérité, SG de la FD transports
  • Céline Verzelleti, Responsable confédérale égalité H/F
  • Sophie Binet, élue commission exécutive confédérale chargée de l’égalité H/F
Bonjour Camarades,

Nous venons d’être informés par des camarades de la CGT que le 11 mars 2014, la camarade cégétiste Majid Modjaverian, ancienne secrétaire Générale et membre de la commission exécutive fédérale de la fédération des transports CGT, a été violemment agressée dans le bureau du siège SATA par une responsable CGT membre du bureau fédéral qui a fait appel au service de sécurité du bâtiment pour évacuer la camarade Mahchid Modjaverian .

 Le trésorier de la fédération qui accompagnait les quatre agents de sécurité à fait sortir avec violence la camarade du bureau.

 La camarade M. Modjaverian à été conduite chez un médecin généraliste qui a procédé à un examen clinique et a constaté plusieurs contusions ainsi qu’un état d’anxiété important. Des médicaments ont été prescrits ainsi que des examens complémentaires. Le médecin a estimé que M. Modjaverian devait être placée en ITT.

 Nous pouvons aussi nous demander si les courageux agresseurs de notre camarade auraient agi avec autant de violence s’ils n’avaient pas eu affaire à une femme. Fêter la journée des luttes des femmes le 8 mars est important…l’avoir oublié moins de 15 jours plus tard pose encore plus de questions

 Sans vouloir interférer dans les affaires internes de la fédération CGT des transports, nous dénonçons et condamnons catégoriquement de telles méthodes dignes des nervis du patronat des années 70/80 et nous disons toute notre solidarité à cette camarade qui a surtout le tort de défendre des positions anti-impérialistes et de lutte de classe en un moment où d’aucuns, dans le mouvement syndical, expliquent qu’il y a des convergences possibles entre les exploités et les actionnaires.

 Jo Hernandez

 Secrétaire de la commission lutte du PRCF, ancien délégué syndical CGT