Collectif National pour un Front Syndical de Classe

 

Casse de l’emploi industriel et de la filière automobile :

Soutenir les Goodyear, lutter tous ensemble pour un meilleur rapport de force !

Continental, SBFM, Ford, Renault, Peugeot, Valéo, Toyota, Wagon Inoplast, Molex, Visteon, Faurécia, Freescale, Magnetto, Lear, Sonas…

 

Depuis des mois, les luttes se développent dans l’industrie et en particulier dans le secteur de l’automobile (constructeurs, équipementiers, sous-traitants) sinistré par un patronat et un gouvernement qui profitent de la crise pour accélérer les délocalisations dans le cadre de l’UE et pour casser ce qui reste d’industrie en France.

 

A Goodyear, la direction annonce plus de 800 suppressions d’emplois dans l’usine d’Amiens Nord. Pour elle, il s’agit aussi clairement de faire payer aux salariés de l’usine leur refus du passage au 4X8, du chantage patronal à l’emploi et la fidélité de la CGT de l’usine à l’intérêt des travailleurs. L’exemple de Continental prouve d’ailleurs qu’accepter des dégradations des conditions de travail n’empêche nullement le capital de fermer une usine.

 

Le « Front Syndical de Classe » apporte son soutien aux travailleurs de Goodyear Amiens Nord et à leur syndicat CGT. Il appelle à renforcer les nécessaires mobilisations locales contre la casse de l’emploi et les délocalisations par des contacts directs entre syndicats et par la perspective d’une convergence de ces luttes dans une manifestation régionale ou nationale du secteur de l’automobile permettant de construire le rapport de force contre le patronat et le gouvernement.

 

Le Collectif National Pour un Front Syndical de Classe a été créé par les initiateurs CGT et FSU de la « Lettre ouverte aux États-majors Syndicaux » (http://tous-ensemble.dyndns.org), lancée à l’été 2008 et qui a recueilli plus de 4000 signatures.

 

Regroupant des syndicalistes de terrain issus essentiellement du monde ouvrier (métallurgie) et de l’Éducation, le CNFSC a pour objectif, dans le souci de l’indépendance syndicale vis-à-vis du patronat et dans le respect de chaque organisation syndicale, de contribuer à la défense du syndicalisme de luttes de classe et de masse et d’aider les syndiqués à se réapproprier l’outil syndical.

Contact : collectif.syndical.classe@laposte.net