Carte ultime ou atout maître ? l’édito d’Initiative Communiste N°149 par le secrétariat politique du PRCF

c’est un journal mensuel qui chaque mois apporte un éclairage original sur l’actualité nationale et internationale. Un journal qui ne vit que par le soutien de ses lecteurs et dont le travail d’information n’est possible que parce que vous l’achetez. Pour une information de qualité libre et engagée, abonnez vous à Initiative Communiste.

www.initiative-communiste.fr est le site internet – le supplément électronique – d’Initiative Communiste et le site web du . Achetez, diffuser et lire Initiative Communiste c’est soutenir le travail de l’ensemble des médias du

Afin de vous faire découvrir Initiative Communiste, www.initiative-communiste.fr vous propose chaque mois de retrouver – gratuitement- quelques articles parus récemment dans les colonnes d’Initiative Communiste.

www.initiative-communiste.fr vous propose de retrouver gratuitement l’ du numéro 149 d’Initiative Communiste d’octobre 2014, signé par le secrétariat politique du PRCF.

Carte ultime ou atout maître ? par le secrétariat politique du PRCF

prcf_logoSauf à enfouir sa tête dans le sable, chacun voit bien que la situation politique est aussi sombre nationalement qu’internationalement.

Sur le plan international, Hollande compromet la France dans les pires aventures impérialistes. Relayant Sarkozy et le pseudo-philosophe sanglant BHL, le « socialiste » Le Drian prépare une seconde guerre de Libye : comme si la première intervention franco-anglo-américaine n’avait pas déstabilisé ce pays non-aligné tout en attisant la guerre civile au Mali. En Syrie comme en Irak, Fabius et les autres dirigeants de l’UE-OTAN ont semé l’ingérence et la guerre civile ; et voilà qu’ils organisent une coalition guerrière pour, prétendent-ils, abattre l’Etat islamique au Levant (E.I.L.) : comme si ces fanatiques religieux n’avaient pas été lancés contre Damas par les pétromonarchies du Golfe vassales de Washington ! Comme si le djihadisme égorgeur n’avait pas été armé et promu en Afghanistan par la C.I.A. pour combattre Kaboul et son allié soviétique…

Comme si cela ne suffisait pas, l’OTAN met en place une force d’intervention rapide en Europe orientale pour parachever l’encerclement militaire de la Russie tout en soutenant les néonazis au pouvoir à Kiev ! Bref, les dirigeants « socialistes » français qui feignaient récemment de célébrer le pacifique Jaurès, sont aux premières loges pour fomenter les conditions géopolitiques d’une prochaine guerre mondiale qui pourrait désormais signer l’extermination de l’humanité !

Sur le plan national, la crise politique devient explosive.Mendiant l’appui du MEDEF, qui en profite pour surenchérir, l’équipe Valls-Macron veut purger des acquis hérités, non seulement de 68, 45 et 68, mais d’une loi de 1905 qui interdisait le travail dominical ; logiquement, Fillon en profite aussitôt pour revendiquer  la fin du CDI,du code du travail et la retraite à 67 ans pour tous…

Inutile de dire que la ligne hollandienne d’allégeance au MEDEF, à l’OTAN, à l’UE et au « Marché Transatlantique » ouvre un boulevard au FN. Un FN qui, soit dit en passant,est quelque peu contraint de tomber le masque « patriotique » et « anti-européen ». Par ex. Mme Le Pen ne veut pas vraiment sortir de l’euro puisqu’elle soumet le retrait français de la monnaie unique à l’impossible accord « concerté » avec les 27 pays européens, R.F.A. en tête ! Vendant la mèche, après la Chef qui se voit déjà à Matignon,le frontiste L. Alliot vient d’ailleurs d’annoncer que le FN était prêt à cohabiter avec Hollande ; dans cette hypothèse, le FN ajournerait la question européenne et mettrait l’accent sur la « reprise en main » du pays : avis à ceux que pourrait séduire l’habillage « républicain » d’un parti fascisant marqué dès sa fondation par l’ineffaçable « les chambre à gaz un détail de l’histoire », pathologiquement xénophobe, anticommuniste et admirateur de l’OAS…

Dans ces conditions, la solution ne viendra pas des « frondeurs » du PS qui acceptent l’essentiel de la gestion hollandienne : arrimage au maudit euro, primat de la prétendue « dette », euro-régionalisation du territoire national…  Qui peut croire davantage qu’en l’état, l’issue puisse venir du Front de gauche en crise, où le PCF « euro-constructif » se traîne derrière les « frondeurs » pendant que le P.G. se récite à lui-même la fable d’une « Sixième République sociale » nichant sereinement au sein de l’UE guerrière du capital ?

Une seule carte n’a pas été utilisée par le mouvement populaire et c’est celle que le PRCF propose depuis sa fondation : la stratégie de l’action communiste unie et de la renaissance d’un parti franchement communiste, la ligne du « tous ensemble » anticapitaliste des syndicats de lutte, la construction du Front antifasciste, patriotique et populaire ; non pour amadouer l’UE-OTAN, mais pour construire un nouveau CNR,sortir la France de l’euro, de l’UE, de l’OTAN et du capitalisme, promouvoir des coopérations internationales tous azimuts, créer les bases pratiques de l’avancée révolutionnaire au socialisme. C’est en empruntant cette voie que le pays de 89, de la Commune et du CNR pourra briser l’étau que resserrent sur le pays l’euro-décomposition nationale et l’euro-fascisation galopante. Renforcer le PRCF est le moyen de permettre au mouvement populaire de s’approprier les propositions exposées ci-dessus.

C’est pourquoi le PRCF adjure les forces progressistes de manifester ensemble et sans tarder contre Valls-MEDEF ; au-delà de cette urgence absolue, rendons visible l’alternative progressiste anti-UE en discutant et en préparant pour mai prochain une grande manif plurielle contre l’UE atlantique, supranationale, fascisante et anti-ouvrière.

Cette carte est la dernière dont dispose notre peuple exaspéré. Mais parce qu’elle peut rassembler notre peuple sur un projet prolongeant le meilleur de notre histoire progressiste, elle serait aussi un atout-maître. Communistes, syndicalistes et progressistes, bâtissons ensemble et A TEMPS l’alternative « rouge-Marianne »au duo mortifère du « rassemblement bleu-marine » et des casseurs de France de l’UMPS maastrichtien.

Léon Landini, Pierre Pranchère, Jean-Pierre Hemmen, Georges Gastaud, Vincent Flament, Benoît Foucambert, Jo Hernandez, Annette Mateu-Casado, Antoine Manessis, Jean-Michel Pascal, Jany Sanfelieu.

Commentaire de lecteur “Carte ultime ou atout maître ? l’édito d’Initiative Communiste N°149 par le secrétariat politique du PRCF