Barrer la route à la dictature de l’oligarchie c’est possible avec le vote Mélenchon pour faire gagner les travailleurs #sondage

À quelques heures désormais du premier tour, quatre candidats semblent en mesure de parvenir au second tour. Jean Luc Mélenchon, Macron, Fillon et Le Pen.

Le Pen, c’est la candidate de l’extrême-droite, de la division de la France pour écraser les travailleurs sous la botte des patrons. Avec Marine Le Pen ce n’est pas la France en ordre, c’est la France aux ordres… de l’oligarchie capitaliste. Et elle partage avec Fillon et Macron le refus de sortir de l’OTAN de l’Union Européenne et de l’Euro.

Macron et Fillon élu, c’est également la dictature du Capital dans toute sa violence pour faire voler en éclat, façon Thatcher, un siècle de conquêtes sociales et démocratiques à coup d’ordonnances. Pour appliquer les ordres d’une Union Européenne dont ils ont prévu de renforcer encore plus la férule sur les peuples. Pour signer le traité transatlantique (TAFTA) pour enchaîner la France à la guerre avec la désintégration de la défense nationale au sein d’une défense européenne intégrée sous commandement americano-germanique. Menaçant gravement la paix.

Mais il y a également le bulletin de vote Mélenchon. Certes, il faut regretter qu’il n’assume pas en toute clarté la nécessité de la sortie de l’UE et de l’Euro, pour faire place aux peuples. Mais le débat est ouvert (l’UE on la change ou on la quitte), et l’engagement est pris – que les travailleurs organisés sauront faire respecter en rejoignant le PRCF, les syndicats de classe – que les traités actuels ne s’appliqueront pas, que la France sortira de l’OTAN, que la loi travail sera abrogée etc. Bien sûr, il ne faut pas méconnaître ces critiques mais barrer la route à Fillon, Macron, Le Pen, avec le bulletin de vote Mélenchon, c’est infliger, dans un vote populaire, une cinglante défaite à la dictature de l’oligarchie capitaliste.

Utiliser le bulletin de vote Mélenchon et avec le PRCF faire renaître un vrai parti communiste, voila le combat gagnant du 23 avril pour que les travailleurs construisent tous ensemble une vraie victoire.

Les chiffres : la dynamique populaire, peut avec le vote Mélenchon, dégager les Fillon, Macron, Le Pen, UE-MEDEF !

Le 23 avril, chaque vote sera décisif. Avec entre 18% et 20% annoncés par les sondages, le candidat Mélenchon est très proche des 19 à 22% affichés par les instituts pour les candidats du système, poussés par la propagande médiatique. Surtout si on considère la marge d’erreur de 3% de ces sondages. Le résultats pourrait donc ce jouer à quelques voix près.

Notons également que avec 2,5% et 1% les candidats Poutou et Asselineau n’ont aucune chance d’influer sur le résultat ni sur le rapport des forces de cette élection présidentielle.

Chacun en responsabilité, dans l’isoloir le 23 avril, a la possibilité d’ouvrir la porte pour dynamiser les luttes populaires, pour faire gagner le mouvement social et avec lui la classe des travailleurs. Une possibilité qui pour se concrétiser devra s’appuyer sur une vraie mobilisation populaire. Avec la reconstruction d’un vrai et solide parti communiste, outil indispensable pour permettre aux travailleurs de renverser la dictature de l’oligarchie capitaliste, pour dépasser les limites d’un Mélenchon, qu‘Initiative Communiste et le PRCF, en responsabilité également, n’ont jamais caché. Pour cela les travailleurs peuvent compter sur le PRCF, qui a diffusé ces dernières semaines près de 200 000 exemplaires des tracts de son programme-candidat aux portes des entreprises, collé des milliers d’affiches et d’autocollants, pour appeler au “tous ensemble et en même temps” pour faire “place aux peuples” avec le Frexit populaire, la sortie de l’UE, de l’Euro, de l’OTAN et du Capitalisme.

Un sondage de l’institut canadien Filteris, qui avait donné la victoire du Brexit et de Trump, annonce le 20 avril 2017 la présence de Mélenchon au second tour, face à François Fillon. Chacun sait que ces sondages ne sont pas l’élection, mais ces chiffres disent une seule chose: la victoire du peuple est possible ce 23 avril pour peu que chacun prenne ses responsabilités, dans l’isoloir et pour construire la mobilisation populaire pour la suite.

JBC pour www.initiative-communiste.fr