AUTOROUTES : STOP au racket … NATIONALISATION

Le 1er février avec l’accord du régime Macron, les tarifs des péages sur privatisées ont augmenté de 0,87% à 2,04%. Une hausse encore plus forte que celle qui avait déjà eu lieu en 2017.

Faut il rappeler que les autoroutes, patrimoine commun de la nation ont été bradées par le premier ministre De Villepin pour une bouchée de pain et que depuis les multinationales du BTP Vinci, Eiffage, Bouygues et compagnie se gavent en faisant payer toujours plus les usagers ?

Pire, Macron va augmenter le cadeau : en renouvellant encore pour de nombreuses années les concessions. En Effet, en avril 2015, Macron ministre de l’Economie de F Hollande a signé un accord secret avec les sociétés d’autoroutes – dénoncé par les députés PCF sous contrainte du Tribunal administratif – qui prévoit une clause d’allongement de la durée de conscession pour compenser le gel des tarifs en 2015, et des hausses de tarifs additionnelles chaque année de 2019 à 2023. Merci qui  ? Merci Macron !

La conséquences de cette privatisation et de ce cadeau fait par Macron aux milliardaires, c’est l’explosion des bénéfices et dividendes des multinationales qui profitent de la rente : les actionnaires captent ainsi plus de 1,5 milliards de bénéfices qui si les autoroutes n’avaient pas été privatisées rentreraient dans les caisses de l’Etat. De quoi embaucher les personnels soignants qui manquent tant dans les maisons de retraites ! Depuis 2007, les dividendes versés aux actionnaires ont été multipliés par dix.

Même l’autorité gouvernementale en charge du contrôle des concessions autoroutières alerte contre les augmentations injustes et injustifiées de tarifs : “les augmentations des tarifs de péages prévues excèdent le juste niveau qu’il serait légitime de faire supporter aux usagers », estimant que « le niveau de rémunération des sociétés concessionnaires devrait être plus conforme aux risques supportés ».

Dans ce contexte, les députés communistes du groupe PCF vont redéposer une proposition de loi sur la nationalisation des autoroutes.

A l’inverse, le régime Macron prévoit lui de réunir ce qui reste des nationales dans une agence, qui sera sans aucun doute vendues et privatisée à la découpe. De quoi satisfaire aux directives de Bruxelles qui veut toujours plus de privatisation, et ainsi aux appétits de cette toute petite oligarchie qui détient l’essentiel du pays et de qui Macron est le zélé serviteur.

Jbc pour www.initiative-communiste.fr

Commentaire de lecteur “AUTOROUTES : STOP au racket … NATIONALISATION

  1. 11 février 2018 at 06:06

    Je crois savoir que les dirigeants europeens et leurs reglements interdisent les nationalisations. En consequence il est plus qu’urgent que le peuple travailleur de France exige et obtienne la sortie de cette europe et batisse le voie du socialisme. C, VITAL!!!