Assises du Communisme : fructueuses rencontres

 

La réunion des Assises du Communisme sur le stand du PRCF le 14 septembre 2014

La réunion des sur le stand du le 14 septembre 2014

Initiative journal mensuel du PRCF a donné un compte rendu (lire le n°149 octobre 2014 qui vient de paraître) de la entre les différences organisation parties prenantes des Assises du qui s’est tenue le 14 septembre dernier sur le stand du PRCF à la fête de l’huma.

www.initiative-communiste.fr publie ci-après ce compte rendu.

Assises du Communisme : fructueuses rencontres sur le stand du PRCF à la fête de l’humanité

assises2013Le dimanche 14 septembre au matin, on n’a pas chômé dans le stand du PRCF à la Fête de l’Huma ! Entre la visite de René Gonzalez et le meeting international, les militants du Pôle accueillaient les représentants des organisations sœurs pour un débat sur les Assises du Communisme.

Assises décentralisées

déclaration vénezuelaPremier à intervenir, William Roger, de la Coordination Communiste 59 (Rassemblement des Cercles Communistes), s’est dit « heureux de cette rencontre » avant d’insister sur la nécessité d’agir en commun. Sur les questions internationales d’abord : « il est nécessaire de ne pas se taire » à propos des Cinq, de la Palestine ou encore de l’Ukraine – et il a rappelé à ce sujet la publication du texte des Assises intitulé « Crise en Ukraine : non aux fascistes et au projet  de  guerre de l’OTAN ! » La lutte commune contre l’Union Européenne est elle aussi essentielle, et a d’ailleurs fait l’objet d’un autre communiqué des Assises.

Sur le plan intérieur, nous sommes face à un gouvernement « social »-libéral (ou plutôt ultralibéral) qu’il importe aussi de combattre ensemble. Cela dit, pas de précipitation : les différentes organisations des Assises n’ont pas la même histoire. Mais cela n’empêche pas de fixer des échéances. Il propose e multiplier les actions locales dans le cadre d’« Assises décentralisées ».

Pourquoi pas le 11 novembre ?

Pierre-Alain Millet, du Réseau Faire Vivre et Renforcer le P.C.F., exprime son accord avec William : « Le Comité de liaison des Assises doit lancer des initiatives. » Nous n’avons pas encore la capacité de répondre aux crises internationales comme celle de l’Ukraine et à l’urgence sociale : il faut renforcer nos structures, et être patient, bien préparer les initiatives pour les réussir. La proposition du P.R.C.F. d’organiser une manifestation en mai 2015 pour le 10èmeanniversaire du Non au référendum sur le Traité Constitutionnel Européen est très bonne. Il propose une autre action le 11 novembre prochain contre la guerre.

C’est au tour de Pierre Lenormand, du Collectif Polex Rouge Vif, de rappeler la nécessité de réussir le « rassemblement des militants communistes, membres du P.C.F. ou pas », et de dépasser les contradictions dans une « confrontation fraternelle. »

Réussir mai 2015

Georges Gastaud prend alors la parole au nom du P.R.C.F. pour montrer le processus de fascisation en cours dans le monde et en France. Il insiste aussi sur le fait que l’existence même de la France est maintenant menacée par la « balkanisation de l’Europe » avant de lancer : « Respectons-nous mutuellement, mais il y a urgence ! » Il estime qu’il est possible de publier des déclarations communes brèves sur l’actualité brûlante, tout en affinant le débat idéologique et en préparant un plan d’action.

La réussite de la manifestation de mai 2015, impulsée par les communistes, mais ouverte aux républicains progressistes, créerait enfin des perspectives politiques.

Chantal Bonnaure, de Rouge Vif 13, note le succès de l’Appel « (Re)-construire », lancé « en complément des Assises ». Beaucoup de nouveaux camarades, dont les noms étaient inconnus jusqu’alors, ont rejoint cette initiative.

« Unité communiste réfléchie et dans l’action. »

Pour le P.R.C.F., Antoine Manessis appuie la proposition d’action du réseau Faire Vivre et Renforcer le P.C.F. pour le 11 novembre : il est possible d’organiser des dépôts de gerbes à cette occasion. Il exprime également son accord avec l’idée d’Assises décentralisées proposée par le R.C.C., tout comme Jean Lévy, qui ajoute : « Il est nécessaire de déclencher des ripostes urgentes » contre les projets de guerre ou les plans d’austérité, par exemple. Il propose que, dans le rassemblement du 16 octobre contre l’austérité en Europe, un tract des Assises soit distribué pour donner aux manifestants les explications que la C.G.T. n’apporte pas.

Enfin, Dominique Haquette, du Cercle Communiste d’Alsace, dit sa satisfaction devant cette « unité communiste réfléchie et dans l’action. »

Les Assises du Communisme se sont donc dotées d’une ébauche de calendrier d’action pour les neuf mois à venir, et toutes leurs composantes ont exprimé leur volonté de réussir ensemble. Il ne reste plus qu’à concrétiser !

Commentaire de lecteur “Assises du Communisme : fructueuses rencontres