#Acte28 : les #GiletsJaunes toujours soutenus par la majorité des Français, d’après les sondages !

Ce samedi 25 mai c’est le 28e samedi de mobilisation consécutives des gilets jaunes. Un mouvement populaire qui s’impose dans la durée. Bien sûr à coup de nuages de gaz lacrymogènes toxiques, matraques, de grenades, de milliers d’arrestations et de procès politiques expéditifs, le régime Macron tente de vider les rues. Une scandaleuse et dangereuse manière, autoritaire et totalitaire, que d’interdire de manifester aux travailleurs. Démontrant la fascisation qui s’accélère.

Gilets Jaunes, l’opinion publique les soutient toujours !

Pour autant cette débauche de violence du régime ne doit pas cacher ce qui est l’avis de l’opinion publique. Après 28 semaines d’actions et de manifestations, malgré les torrents de haine lancés par les éditorialistes à gages dans tous les médias du régime et des milliardaires, malgré la répression féroce et les discours nauséabonds tentant de faire passer les gilets jaunes pour le pire, le mouvement des gilets jaunes conserve le soutien de plus de la moitié de la population.

C’est ce que démontre un sondage opinionway pour le très patronal journal les Echos parus le 23 mai.

Gilets Jaunes : Un soutien de classe et de masse

Si l’on regarde dans le détail qui soutient les gilets jaunes on s’aperçoit que c’est plutôt les femmes que les hommes et beaucoup plus les moins de 25 ans (54%) que les plus de 65 ans (39%)

Surtout, le mouvement des gilets jaunes a le soutien très majoritaire des actifs ( 25 – 65 ans) c’est à dire des travailleurs qui subissent de plein fouet l’exploitation capitaliste. Un soutien massif parmis les 25 – 3A ans : 60% et majoritaire pour les 35 – 65 ans (de 50% à 52%).

Mais c’est si l’on regarde la composition sociale du soutien aux gilets jaunes que l’on observe de façon indiscutable que le mouvement des gilets jaunes bénéficie d’un soutien de classe et de masse.

En effet si les catégories sociales les plus aisées (CSP+) ne les soutiennent pas majoritaire – quoi que le soutien y est fort 46% – ce sont les catégories sociales modestes, celles des ouvriers, des employés, des salariés et des fonctionnaires (CSP -) qui soutiennent massivement le mouvement. Chez ces travailleurs, peu ou prou la classe ouvrière, le soutien est massif, atteignant toujours après 8 semaines de mouvement 60%.

JBC pour www.initiative-communiste.fr