7 français sur dix soutiennent la grève générale le 5 décembre et veulent le retrait de la #réformedesretraites #grève5décembre

7 français sur 10 soutiennent la grève du 5 décembre, et ce même si 4 sur 10 disent que la grève les pénalise. Un soutien populaire massif à la et ce malgré le bourrage de crane permanent pour faire croire que la grève serait pour défendre quelques régimes spéciaux. Non les français ont compris que la c’est pour défendre les par répartition et les pensions de tous les travailleurs.

c’est l’enseignement d’un sondage Odoxa réalisé les 27 et 28 novembre pour le Figaro et France Info

Dans le détail, 67% des français ont compris que la grève générale qui démarre le 5 décembre est une “mobilisation contre la réforme de l’ensemble du système de retraites”.

66% trouve le mouvement justifié, et le régime Macron est ultra minoritaire avec seulement 12% qui trouve le mouvement pas du tout justifié. C’est 10 points de soutien en plus à la grève en 1 mois par rapport à la précédente enquête d’ menée par ODOXA

Dans l’opinion la propagande gouvernementale ne mord plus. Alors qu’il y a un an 75% des français se déclaraient plutôt favorables à un alignement des régimes de retraites du public et du privé et donc à la fin des régimes spéciaux de retraites de la fonction publique, ils sont 10 points de moins en ce mois de décembre 2019. Au passage on remarquera la question malhonnête de l’institut de car il n’existe pas de régime spécial dans la fonction publique, qui relève non de caisse de retraite mais du code des pensions civiles et militaires

Le sondage révèle aussi une appréciation très négative de la CFDT.

Un autre sondage, menée par l’IFOP aux mêmes dates indique que :

  • 64% ne font pas confiance à Macron et au gouvernement Philippe pour réformer le système de retraites français. Le taux de ceux qui font pas du tout confiance (35%) est même 6 fois supérieur à celui de ceux qui font tout à fait confiance (seulement 9%).
  • moins d’un français sur trois est opposé ou hostile au mouvement de grève et la moitié le soutien ouvertement

Un sondage Elabe montre lui que 73% des français pensent et sans doute espèrent donc que la journée du 5 décembre sera le début d’un mouvement social de grande ampleur. Un chiffre en hausse de 5 points.

Ils sont d’ailleurs 7 sur dix à avoir compris que la phase de concertation mise en scène par l’exécutif “ne sera pas prise en compte et que tout est déjà décidé”. Pas dupe les travailleurs de France.

Les français sont d’ailleurs deux fois plus nombreux à estimer c’est le gouvernement qui porte la responsabilité du conflit et non les syndicats plutôt que l’inverse.

les sondages de l’IFOP et de Elabe montrent que la seule catégorie à ne pas soutenir majoritairement la gréve générale sont les retraités. Sans doute que la propagande gouvernementale les a convaincu qu’ils ne seraient pas touchés ! Comme si le système de retraite à points n’allait pas immédiatement leur être appliqué dès lors que la réforme passerait pour les actifs avec pour effet immédiat une baisse des pensions. Ils devraient méditer l’exemple suédois où les retraites par points c’est la baisse généralisée des pensions. Cela montre que pour renforcer la mobilisation de l’opinion publique, déjà majoritairement en soutient du mouvement de grève général, les syndicats doivent sans contestent s’adresser également aux travailleurs en retraites au delà des seuls salariés en activité.