42 ans après la catastrophe de Liévin, mobilisation pour un mémorial aux victimes du capitalisme [Bassin Minier]

Le dessinateur et auteur de bande dessinées Jacques Tardi a tenu a manifester son soutien au comité d’initiative pour un mémorial en hommage aux victimes du capitalisme, sous la forme d’un dessin original. C’est un dessin qui rappelle les monuments aux morts de la grande boucherie de 14-18, période à laquelle Tardi a consacré plusieurs bandes dessinées. Une guerre 14-18 engendrée par les capitalistes, dont sont aujourd’hui victimes de nombreux travailleurs et travailleuses et de nombreux peuples.

27 décembre 2016. C’est le jour qu’ont choisi symboliquement les militant-es du comité d’initiative pour un mémorial aux victimes du capitalisme pour rendre visible leur mobilisation, et gagner de nouveaux soutiens à la souscription financière pour ce mémorial.

Près de 500 tracts distribués. Une banderole déployée au passage des délégations. Des échanges constructifs. Des mots d’encouragement de syndicalistes et anciens belges du Borinage. Le soutien de parents des victimes.  Puis une gerbe déposée au pied du monument érigé par la Commission populaire d’enquête en décembre 1975.

Ce mardi 27 décembre 2016, le 42 e anniversaire de la (décembre 1974/ « 42 mineurs envoyés à la mort » par les Houillères) a offert au Comité d’initiative pour l’érection d’un mémorial en hommage aux victimes du capitalisme de présenter ses intentions à la population…

Ce mémorial devrait voir le jour au cœur du quartier de Saint-Amé à Liévin (Pas-de-Calais).

Conçu par un sculpteur du Liévinois, son coût est évalué à 12 000 euros.

Engagée cet été, la bataille de la souscription devrait gagner en intensité ces prochaines semaines.

Souscription nationale pour le mémorial aux victimes du capitalisme

Le comité d’initiative pour un mémorial aux victimes du capitalisme, sur le site de l’ancienne fosse Saint Amé à liévin, lance aujourd’hui la souscription pour le financement de ce mémorial. (cliquer ici)

les photos :