Danger, fascisation !

Par Léon Landini: Président du PRCF, ancien officier FTP-MOI, officier de la Légion d’honneur, Médaille de la Résistance, Grand Mutilé de Guerre,

Georges Gastaud: Secrétaire national du PRCF,

Antoine Manessis: Secrétaire de la commission internationale du PRCF. 

“Ça peut aller jusqu’à l’ouverture du feu”. 

Gouverneur militaire de Paris, 22-03-2019 sur France Info

L’annonce mercredi par le gouvernement de la mobilisation des militaires de l’opération  “Sentinelle” dans le cadre des manifestations de Gilets Jaunes est une gravissime provocation et l’expression d’une attitude aventuriste et irresponsable du régime macronien aiguillonné par toute la réaction. C’est aussi la concrétisation aussi triste qu’évidente de la justesse de notre analyse de la fascisation en cours dans notre pays. 

Les propos du gouverneur militaire de Paris, le général Bruno Leray, ne peuvent que susciter chez tous les républicains qu’un sursaut démocratique et une plus grande lucidité vis à vis de Macron et son pouvoir. Qui peut encore voire en lui un barrage au fascisme? Il en est le prodrome.

Les consignes sont extrêmement précises. Ils ont différents moyens d’action pour faire face à toute menace. Ça peut aller jusqu’à l’ouverture du feu“, a déclaré vendredi le général- gouverneur militaire de Paris digne héritier des généraux Mac Mahon et Galliffet ! 

Quand même bien ils en recevraient l’ordre, qu’ils n’y obéissent pas. Qu’ils ne tirent pas.” a déclaré Jean-Luc Mélenchon. Il a évidemment raison. Comment ne pas penser aux glorieux Soldats du 17e de ligne, envoyés en 1906 par Clémenceau pour tirer sur les vignerons de l’Hérault et qui sont entrés dans la légende du mouvement ouvrier et paysan quand ils ont refusé de massacrer leurs parents au risque d’encourir la répression ? On se souvient du célèbre couplet qui cingle au visage les gouvernants actuels : 

« Soldats, votre colère est sainte / On n’ se tue pas entre Français / En refusant d’ rougir vos baïonnettes / Petits soldats, oui vous avez bien fait !». 

Le simple fait que l’usage de la force armée contre le peuple soit envisagé est le signe de la dégradation de la situation des libertés dans notre pays et le symbole terrible de la fascisation du pouvoir. Ceux qui continuent de ricaner quand le PRCF évoque cette fascisation devraient enfin regarder la réalité en face. 

La participation massive, responsable, de tous les républicains sincères aux manifestations des Gilets jaunes et à toutes les manifestations du mouvement ouvrier et populaire, est la meilleure riposte nostalgique aux amateurs de nouvelles ” Semaines sanglantes”.