Le PRCF soutient les nuit debout … pour de nouveaux JOURS DEBOUT !

nuit debout PRCF

Le PRCF soutient les … pour de nouveaux JOURS DEBOUT !

Le PRCF salue les jeunes et les salariés qui participent aux occupations de Places et aux débats politiques intenses des « nuit debout ». De toutes les façons possibles, diurnes et nocturnes, contrecarrons la volonté des Macron, Valls, Gattaz et autre Berger d’enterrer le mouvement de lutte pour sauver le droit du travail et le retrait de la «  » !

Ces “nouvelles formes de lutte” doivent s’ajouterr et non s’opposer aux grèves et aux manifs pour exiger le retrait de la  ». La « lutte des Places » (avec un P) des Nuit Debout doit se concevoir comme une forme de, et non comme une alternative à la lutte des classes dont le cœur reste l’entreprise cœur de l’exploitation capitaliste. Sans cela, le risque est de retomber dans la lutte des places (avec un p) et d’être finalement récupérée par un Tsipras ou par un Iglesias à la française. 

C’est pourquoi le PRCF propose à l’intersyndicale CGT, FO, SUD, FSU, mais aussi aux citoyens engagés dans les Nuit Debout de débattre d’une urgente manifestation nationale de combat contre la loi travail appelant à la grève interpro reconductible contre l’euro-austérité, les délocalisations, les privatisations et toutes les contre-réformes maastrichtiennes ! Tous à Paris contre la loi El Khomri, cette transposition de l’euro-diktat exigeant une dérégulation du marché du travail français analogue au Job Act [1] de Renzi, le Macron italien. L’UE, le MEDEF et leurs gouvernements successifs cassent nos acquis et notre pays, BLOQUONS LEURS PROFITS (cf l’expérience du Havre le 31 mars [2]) ! Et n’oublions pas la solidarité avec les Goodyear, avant-garde de la classe ouvrière du syndicalisme de classe et de masse  en lutte contre la répression du parti « socialiste » !

Pas question non plus de négliger la bataille revendicative et la reconstruction d’une alternative progressiste tournée vers le monde du travail, force motrice de la transformation sociale. Plus que jamais le peuple travailleur et la jeunesse ont besoin que renaisse un Parti Communiste de combat dont l’absence, consécutive à la « mutation » euro-constructive du PCF-PGE, désarme politiquement notre peuple face à l’offensive généralisée de la réaction et de l’UE. Renforçons le PRCF et les JRCF qui, avec d’autres communistes et en lien avec les luttes, militent pour que renaisse le parti d’avant-garde. Car tant qu’il y avait en France un grand PCF ouvrier, marxiste et révolutionnaire, les fascistes se terraient et le grand patronat était sur la défensive

Autour du monde du travail et des jeunes en lutte, construisons le FRont Antifasciste, Patriotique, Populaire et Ecologique (FR.A.P.P.E. !) qui sortira notre pays des carcans de l’euro, de l’UE et de l’OTAN impérialiste et qui, en unissant le drapeau rouge au drapeau tricolore, remettra la France sur la voie du socialisme. Démocratiquement, le PRCF soumettra aux citoyens épris d’alternative son programme de transformation révolutionnaire adopté à sa 3ème conférence nationale.

La Commission exécutive du PRCF, 10 avril 2016

[1] Ils cassent les langues et les cultures de nos pays respectifs (ici l’italien) à l’aide de la langue unique (le tout-anglais patronal) et du « marché unique » européen et « transatlantique »… Résistons aussi sur ce plan !

[2] Le 31 mars les dockers du Havre ont bloqué l’accès au port du Havre. D’autres initiatives de blocage de route ont eu lieu par ailleurs en de nombreux endroits.

***


La carte des Nuit Debout :

Voir en plein écran

nuit debout convergence des luttes

#NuitDebout – La pétition

Depuis le 31 mars, nous, citoyens-nes, sommes installés en toute légalité sur différentes places dans nos villes.

Nous lançons cet appel pour soutenir toutes les nuits debout.

Depuis le 31 mars nous, citoyens-nes, sommes installés-ées en toute légalité sur différentes places dans nos villes.  Ces rassemblements pacifiques, ouverts et populaires visent à réinvestir l’espace public pour échanger, débattre et construire ensemble.

Malgré les dispersions arbitraires de la police, malgré la pluie et les difficultés matérielles, malgré des tentatives d’infiltration et de récupération par des réseaux d’extrême droite, notre mouvement a réuni chaque jour et chaque nuit des milliers de citoyens-nes différents-es mais DEBOUT partout en France et des soutiens partout dans le monde.

Une foule toujours plus nombreuse de citoyens-nes concernés-ées, engagés-ées ou tout simplement curieux-ses, des femmes et des hommes de tous âges, de tous milieux sociaux, passent sur les lieux de ces différentes nuits debout, participent aux débats et manifestent leur soutien.

Si besoin était, cela confirme l’échec manifeste du travail permanent d’exclusion des citoyens-nes mené par les dirigeants politiques et les faiseurs médiatiques d’opinion.

Pourquoi cette pétition ?

Cette pétition ne porte pas d’autre revendication que de permettre à tous ceux et celles qui veulent participer à une #NuitDebout de pouvoir s’organiser et le faire.

A ceux et celles qui veulent tout simplement apporter leur soutien de pouvoir le faire en deux clics.

Cette pétition est donc un moyen de nous compter localement et globalement.  Nous vous demandons de signer et partager massivement.


2 Commentaires de lecteur “Le PRCF soutient les nuit debout … pour de nouveaux JOURS DEBOUT !

  1. 11 avril 2016 at 20:40

    Je pense que c’est une erreur de les soutenir mais travailler pour un front uni je suis totalement d’accord.

  2. etoilerouge
    11 avril 2016 at 22:45

    de la merde petite bourgeoise! Cela me rappelle l’ignoble COHN BENDIT en 1968 etses amis étudiants bourgeois critiquant la CGT parce qu’elle ne pensait qu’augmentation de salaire:! Il y a des choses plus importants que les conditions matérielles et réelles de vie, d’étude, de soins, de retraite, d’habitation , de transports etc…et même d’indépendance nationale!! Le COHN BENDIT ça a abouti à la CFDT et son socialisme tellement démocratique qu’il n’y en a jamais eu le plus petit bout de commencement. Aujourd’hui pendant que les flics fracassent les étudiants la !CFDT considère que la loi euro connerie a du bon! Ainsi va la trahison! Ce ne sont pas les places qu’il faut occuper mais les mairie, les ministères , les entreprises , les Régions et foutre dehors tous ces planqués du capital!