#Vidéo de l’entrevue Dr Oumar MARIKO, président du Parti SADI du Mali, lors de son passage à Paris & déclaration condamnant l’attentat terroriste de Nice

Nous publions la réaction de nos camarades du parti SADI du Mali après l’, ainsi que l’entrevue de son président, le camarade Docteur Oumar MARIKO, lors de son passage à Paris en juin 2016.

Le renforcement des relations entre les anti-impérialistes, les progressistes et les communistes des pays d’Afrique et de France est, pour le PRCF, un objectif prioritaire.

Entretien avec le Dr Oumar MARIKO, en marge de son déplacement à Paris, depuis la levée de son interdiction de séjour en France.

 

Déclaration du Parti SADI sur l’attentat de NICE

Le Parti SADI condamne fermement l’attentat terroriste abominable de Nice et exprime sa solidarité aux familles des victimes, au Gouvernement et au peuple français.

20 juillet 2016
Le Parti SADI condamne fermement l’attentat terroriste abominable de Nice et exprime sa solidarité aux familles des victimes, au Gouvernement et au peuple français.

 
C’est avec une grande émotion et une profonde consternation que le Parti SADI, ses militants et le peuple malien tout entier ont appris l’attentat terroriste abominable et lâche perpétré le jeudi 14 juillet 2016 aux environs de 21H ( heure française) à l’aide d’un camion contre un rassemblement sur la promenade des Anglais à Nice après le feu d’artifice  marquant la fin des cérémonies de la fête nationale en France.

 
Le bilan  fait état de plusieurs dizaines de victimes (84 morts) et 18 personnes en urgence absolue. De nombreux enfants figurent au nombre des victimes. Devant l’ampleur de la tragédie,  le Parti SADI :

Condamne fermement cette attaque horrible, monstrueuse, lâche et barbare qui a causé la vie à tant d’innocentes personnes ;
Exprime sa solidarité et sa compassion aux familles endeuillées, aux habitants de la ville de Nice, au Gouvernement et au peuple français qui traversent une dure épreuve ;
En appelle à une action concertée et coordonnée au plan politique, sécuritaire et diplomatique à l’échelle internationale et dans le cadre des Nations-Unies pour éradiquer cette menace asymétrique qui plonge l’humanité dans l’horreur le plus absolu.
Bamako, le 15 juillet 2016

Pour le Bureau Politique, Le Secrétaire Administratif

Nouhoum Keita