Venezuela : qui sont les victimes des 3 derniers mois de tentatives de coup d’État de la droite.

Dans un odieux article, le Monde, plutôt que de reconnaître la solide mobilisation populaire avec le soutien massif de plus de 8 millions d’électeurs au bolivarien, démontrant que l’opposition soutenue par Washington demeure minoritaire dans le pays, ose qualifier les élections pour l’assemblée constituante de sanglantes. Rien d’étonnant de la part du quotidien vespéral des Marchés qui, pour ne citer que cet exemple s’est adjoint les services du sulfureux Paulo Paranagua pour diffuser sa propagande haineuse contre l’Amérique latine libre et faire chorus avec les pires faucons américains.

Si les élections de l’Assemblée Constitutante ont été éclaboussées de sang, ce n’est pas de celui des opposants pro-USA, mais de celui des deux candidats délégués à l’Assemblée Constituante, assassinés par balles, ainsi que des policiers protégeant les bureaux de vote attaqués par des émeutiers, et même visés par un attentat à la bombe à Caracas.


Qui sont les morts causés par les manifestations de l’extrême- droite au Venezuela

Au 30 juillet 2017, 123 personnes ont trouvé la mort à cause des manifestations de l’extrême-droite au Venezuela.  La quasi-totalité des médias français, qu’ils soient contrôlés directement par le gouvernement ou détenus par les principaux milliardaires du pays utilisent ce chiffre de 123 morts pour accréditer leur propagande visant à faire passer le gouvernement du président légitimement élu pour autoritaire et violent. Pourtant ce chiffre de 123 morts est surtout le tragique bilan des violences de la tentative de renversement par la force de l’ordre démocratique au Venezuela par l’opposition emmenée par les putschistes de 2002 tel que Lopez et Capriles avec le soutien actif de la Maison Blanche et de la Commission européenne. Ce que les propagandistes officiant pour les médias de Dassault, Lagardère, Bolloré, Niel et Cie ne disent pas, c’est que parmi ces 123 morts on dénombre

  • 13 militants chavistes assassinés
  • 5 policiers tués
  • 30 passants tués par les émeutiers
  • 48 morts par balles et 13 assassinats durant les émeutes
  • 10 personnes mortes sur des barricades
  • 5 personnes tués par la police.

L’ensemble de ces morts fait l’objet d’enquêtes de la part de la justice vénézuélienne. Plusieurs policiers ont d’ores et déjà été suspendus dans le cadre de ces enquêtes. Faut-il rappeler qu’en France, il n’y a toujours pas eu de procès pour les gendarmes responsables de la mort de Rémi Fraisse. Et que ceux impliqués dans la mort d’Adama Traoré n’ont toujours pas été entendus par une justice aux ordres qui avait diffusé des informations erronées lors de la mort du jeune homme détenu par les forces de l’ordre

6 avril

  1. Jairo Ortiz:  Le jeune homme de 19 ans a été abattu par l’officier de police de la route Rohenluis Leonel Mata dans l’État de Miranda. Il a été immédiatement arrêté par la police vénézuélienne et placé en détention, Mata est inculpé pour crime.

10 avril

  1. Daniel Queliz: étudiant à l’université de Carabobo de 19 ans abattu par la police durant une émeute de l’opposition.
  2. Ricarda de Lourdes: cette vieille dame de 83 ans est morte chez elle à Caracas d’un hydrocéphalie parce qu’elle n’a pas pu être transportée à l’hopital tout proche en raison des blocages de l’opposition interdisant l’accès des ambulances à son quartier.

11 avril

  1. Yey Amaro:  policier de 37 ans dans l’État de Lara écrasé par un véhicule conduit par des manifestants de l’opposition alors qu’il conduisait une médiation auprès des manifestants.
  2. Miguel Colmenares:  cette militante de l’opposition de 36  ans est morte des multiples blessures causées par l’explosion d’un engin explosif artisanal à Barquisimeto, dans l’État de Lara
  3. Gruseny Canelon: militante de 32 ans de l’opposition, morte après avoir été blessée par balle durant une manifestation de l’opposition. 15 membres de la garde nationale ont été arrêtés.
  4. Oliver Villa: Patron de 29 ans d’une entreprise de marketing digital a été abattu par des hommes à moto non identifiés à Caracas alors qu’il tentait d’échapper à une barricade de l’opposition dans le quartier de El Paraiso

12 avril

  1. Brayan Principal: adolescent de 14 ans, résident de la cité socialiste Ali Primera abattu par des manifestants de l’opposition après qu’ils ont forcé la principale entrée de la cité.
  2. Carlos Moreno: Lycéen de 17 ans abattu d’une balle dans la tête à Caracas. Sa famille réfute qu’il soit impliqué dans une manifestation et indique qu’il a été assassiné par des assassins qui lui ont volé sa moto.

19 avril

  1. Niumar Sanclemente:  Sergent de 29 ans de la Garde Nationale tué par balle par un sniper dans le quartier de Los Teques, État de Merida.
  2. Paola Ramirez:  étudiante à l’université de 23 ans à Tachira, abattue en croisant une manifestation de l’opposition. Un militant d’un groupe d’extrême-droite de l’opposition (Vente Venezuela) est poursuivi pour ce meurtre.

20 avril

  1. Kevin Leon:  boulanger de 19 ans dans le quartier El Valle de Caracas, abattu par des manifestant de l’opposition qui détruisaient sa boutique
  2. Ramon Martinez:  cuisinier de 28 ans travaillant dans la même boutique que Kevin Leon, lui aussi assassiné alors qu’il tentait de protéger son magasin contre les émeutiers de l’opposition.
  3. Francisco Gonzalez: 34 ans, assassiné durant l’attaque de la boulangerie de El Valle
  4. Elio Manuel Pacheco Perez:  20 ans, mort électrocuté durant la mise à sac de la boulangerie de El Valle.
  5. Jairo Ramírez: 47 ans, mort électrocuté durant la mise à sac de la boulangerie de El Valle.
  6. Robert Joel Centeno Briceño: 29 ans mort électrocuté durant la mise à sac de la boulangerie de El Valle.
  7. William Heriberto Marrero Rebolledo: 33 ans mort électrocuté durant la mise à sac de la boulangerie de El Valle.
  8. Jonathan Meneses: 27 ans mort électrocuté durant la mise à sac de la boulangerie de El Valle.
  9. Stivenson Zamora: 21 ans mort électrocuté durant la mise à sac de la boulangerie de El Valle.
  10. Kenyer Alexander Aranguren Pérez: 20 ans mort électrocuté durant la mise à sac de la boulangerie de El Valle.
  11. Yorgeiber Rafael Barrena Bolívar: 15 ans mort électrocuté durant la mise à sac de la boulangerie de El Valle.
  12. Mervin Guitan: 26 ans, travaillant pour le bureau du maire de Sucre, abattu par des hommes armés non identifiés alors qu’il marchait à coté d’une manifestation.
  13. Alberto Rodriguez: 16 ans, mort de suffocation en raison des gaz lacrymogènes utilisés pour disperser une émeute à El Valle. Caracas..
  14. Eyker Daniel Rojas Gil:  abattu à Barquisimeto alors qu’il passait à coté d’une manifestation de l’opposition pour rentrer chez lui.

23 avril

  1. Almelina Carrillo: femme de 47 ans tuée par un jet d’une bouteille d’eau congelée depuis un immeuble surplombant une avenue où se déroulait une manifestation de soutien au gouvernement à Caracas (19 avril)

24 avril

  1. Jesus Sulbaran: étudiant en criminologie de 41 ans et officier auprès du bureau du gouverneur de Merida assassiné alors qu’il participait à une manifestation de soutien au gouvernement
  2. Renzo Rodriguez: 54 ans, assassiné d’une balle dans la poitrine dans l’État de Barinas alors qu’il se trouvait devant le bureau du maire de la ville de Barinas.
  3. Orlando Jhosep: 23 ans, décédé des suites d’une blessure par balle durant une manifestation dans la ville de El Tocuyo (État de Lara)
  4. Daniel Infante:  Ouvrier des transports de 25 ans assassiné alors qu’il participait à une manifestation de soutien au gouvernement
  5. Luis Marquez52 ans assassiné alors qu’il participait à une manifestation de soutien au gouvernement dans la capitale de l’État de Merida

25 avril

  1. Efrain Sierra:  tué d’une balle dans l’estomac reçu le 24 avril alors qu’il résistait à la tentative de vol de sa moto au passage d’une barricade de l’opposition.  Plusieurs homicides attirent l’attention à cette date en raison d’indices les reliant à des assassinats ciblés et des activités des paramilitaires.
  2. Christian Humberto Ochoa Soriano: étudiant de 22 ans à l’université de Carbobo abattu par la police alors qu’il participait à une manifestation de l’opposition.

26 avril

  1. Juan Pablo Pernalete Llovera: 20 ans, morts des suites des blessures causées par une grenade lacrymogène, Chacao.

2 mai

  1. Angel Enrique Moreira Gonzalez: 28 ans, mort dans un accident causé par un barrage de l’opposition sur une autoroute de l’État de Miranda, sa moto ayant percuté une autre voiture.
  2. Ana Victoria Colmenarez de Hernandez: 43 ans, morte dans un accident de bus causé lorsque son bus a tenté de franchir une barricade de l’opposition. . l’opposition avait appelé à bloquer l’ensemble des accès des villes par des barricades sauvages.
  3. Maria de los Angeles Guanipa: 38 ans, morte dans le même accident de bus de que Ana Victoria Colmenarez de Hernandez
  4. Yonathan Quintero: 21 ans, tué par le propriétaire d’un magasin se défendant du groupe de pilleurs attaquant son magasin dans l’état de Carabobo.
  5. Carlos Eduardo Aranguren Salcedo:  tué lors d’une émeute de l’opposition dans la ville de Puente Baloathe alors qu’il était sorti acheté le petit déjeuner pour ses frères..

3 mai

  1. Armando Cañizales: 18 ans, mort d’une blessure par balle dans le cou durant une manifestation de l’opposition bloquant la principale autoroute de Caracas.

4 mai

  1. Gerardo Barrera: policier de 38 ans abattu durant une manifestation dans la ville de La Pradera (état de Carabobo)
  2. Juan Bautista Lopez Manjarrez:  étudient de 33 ans, responsable du PSUV (le parti de Maduro) abattu à l’université polytechnique de Anzoategui par un tueur non identifié le lendemain de l’annonce de son soutien à l’élection de l’Assemblée Constituante lors d’une conférence de presse.

5 mai

  1. Hecder Lugo: 20 ans, mort d’une blessure par balle à la tête durant une manifestation à Valencia
  2. Miguel ‘Mike’ Joseph Medina Romero: 20 ans, mort d’une blessure par balle au ventre durant une manifestation de l’opposition le 3 mai dans l’état de Zulia.

7 mai

  1. Cesar Guzman:  22 ans abattu d’une balle dans la tête après avoir participé à une assemblée étudiente à El Tigre dans la région de Anzoategui

10 mai

  1. Miguel Castillo:  27 ans, mort durant une manifestation de l’opposition dans le quartier de Las Mercedes à Caracas.
  2. Anderson Dugarte: Tué d’une balle dans la tête alors qu’il croisait à moto une manifestation de l’opposition.

May 12

  1. Carlos Enrique Hernandez: 30 ans, mort d’un accident de moto, en percutant une barricade sauvage de l’opposition.
  2. Jose Muñoz Alcoholado:  abattu par deux manifestants de l’opposition alors qu’il participait dans un restaurant à une manifestation de soutien à Maduro à Caracas. Il était un ancien membre du Mouvement Révolutionnaire de Gauche, un groupe chilien marxiste léniniste de résistance à la dictature de Pinochet.

15 mai

  1. Luis Alviarez: 17 ans, aurait été abattu durant une manifestation à Palmira (Etat de Tachira), une enquête est ouverte sur les causes de sa mort..
  2. Javier Antonio Velazquez Cardenas:  propriétaire d’un commerce de 42 ans, abattu de 3 balles alors qu’il se trouvait à coté d’une station service durant une émeute de l’opposition
  3. Isabel Torrealba: 54 ans morte d’une attaque alors qu’elle était prise dans une manifestation de l’opposition contre la garde nationale.

16 mai

  1. Diego Hernandez: 33 ans, militant du PSUV, chauffeur de taxi tué d’une balle dans la poitrine durant une manifestation de l’opposition dans l’état de Tachira. La police de Tachira est impliqué dans sa mort 
  2. Diego Fernando Arellano: biologiste de 32 ans mort des suites de ses blessures après une manifestation dans la ville de San Antonio de los Altos, une banlieue de la classe moyenne de Caracas.
  3. Yeison Mora Castillo: 17 ans, mort des suites de ses blessures dans l’état de Barinas, Une enquête est en cours.

17 mai

  1. Jose Francisco Guerrero: 15 ans, abattu alors qu’il faisait ses courses à proximité d’une manifestation de l’opposition. Sa famille indique qu’il ne participait pas à la manifestation de l’opposition.
  2. Manuel Castellanos:  46 ans, abattu alors qu’il se rendait dans un magasin de Tachira. Sa mort n’a aucun lien avec les manifestations de l’opposition.

18 mai

  1. Pedro Josue Carrillo: 20 ans, trouvé mort de blessures par balle dans l’état de Lara après avoir été enlevé plusieurs jours plus tôt. Il était l’un des leaders du PSUV de sa ville et de la commune socialiste Guerrera Ana Soto faisant partie de la mission Chavez et Bolivar.
  2. Daniel Rodriguez:  étudient de 18 ans abattu par des inconnus à moto dans le quartier de Cordoba à Tachira.
  3. Paul Moreno: étudient de 24 ans renversé par une camionnette sur une barricade dans la ville de Zulia.

19 mai

  1. Jorge Escandon:  policier de 37 ans abattu par des manifestants de l’opposition à l’aide d’un canon artisanal dans le quartier de Naguanagua dans l’état de Carabobo

20 mai

  1. Edy Alejandro Teran Aguilar: 23 ans, abattu durant une manifestation dans le district El Murachi de la ville de Valera. Des  personnes armées ont ouvert le feu contre des manifestants, touchant Teran à la poitrine et blessant deux autres personnes.
  2. Orlando Jose Figuera Esparragoza: 20 ans, tué à Miranda alors qu’il se rendait à la maison de son oncle après son travail. Il a été attrapé par un groupe de manifestants et lynché à mort.

22 mai

  1. Yorman Ali Bervecia Cabeza: t 18 ans, abattu dans la ville de Barinas après que des manifestants de l’opposition ont attaqué la Garde Nationale. Les circonstances de sa mort font l’objet d’une enquête par le procureur de l’état de Barinas.
  2. Elvis Adonis Montilla Pérez: 20 ans abattu dans la ville de Barinas . Les circonstances de sa mort font l’objet d’une enquête par le procureur de l’état de Barinas.
  3. Alfredo José Briceño Carrizales: 25 ans abattu dans la ville de Barinas. Les circonstances de sa mort font l’objet d’une enquête par le procureur de l’état de Barinas.
  4. Miguel Ángel Bravo Ramírez: 25 ans abattu dans la ville de Antonio José de Sucre à Barinas.
  5. Freiber Darío Pérez Vielma: 21 ans abattus à Dominga Ortiz de Páez parish durant une manifestation. Les circonstances de sa mort font l’objet d’une enquête par le procureur de l’état de Barinas.

23 mai

  1. Juan Sánchez:21 ans, abattu durant une manifestation à Barinas. TLes circonstances de sa mort font l’objet d’une enquête par le procureur de l’état de Barinas.
  2. Erick Molina: 35 ans tué par balle durant une manifestation à Barinas. Les circonstances de sa mort font l’objet d’une enquête par le procureur de l’état de Barinas.
  3. Mauro Javier Rodriguez Rodriguez: 60 ans, père de quatre enfants, chauffeur de camion de la PDVSA mort en raison de l’impossibilité de recevoir les soins médicaux à causes des barrages violents de l’opposition dans la ville de Barinas.

24 mai

  1. Augusto Pugas:  22 ans, étudiant tué d’une balle dans la tête lors d’une manifestation à proximité de l’université Ciudad Bolivar.
  2. Adrian Jose Duque Bravo: 23 ans, tué lors d’une manifestation de l’opposition à Zulia
  3. Augusto Sergio Puga Velasquez:  Etudiant en médecine de 22 ans, tué d’une balle dans la tête alors qu’il croisait une violente manifestation de l’opposition à Bolivar.

25 mai

  1. Manuel Alejandro Sosa Aponte:  33 ans, ouvrier dans l’agroalimentaire, abattu d’une balle dans le dos lors d’une manifestation de l’opposition à Lara

27 mai

  1. Cesar David Pereira Villegas:  20 ans, mort par armes à feu à proximité d’une manifestation à Anzoategui
  2. Danny Jose Subero: 34 ans, ancien membre de la Garde nationale, assassiné à proximité d’un cortège funéraire de l’opposition à Lara.  Il a été attaqué par un groupe d’assaillants à moto qui l’on abattu, fait sauter sa voiture et l’on dépouillé

31 mai

  1. Nelson Antonio Moncada Gomez: Juge de 37 ans en charge de la supervision du procès criminel du leader de l’opposition Leopoldo Lopez, abattu alors qu’il tentait de passer un barrage de l’opposition à Caracas. Identifié par un manifestant inconnu qui l’a abattu et l’a dépouillé.

1 juin

  1. Maria Estefania Rodriguez: 45 ans, serveuse, tuée de plusieurs balles alors qu’elle croisait une manifestation de l’opposition à Lara.

3 juin

  1. Yoinier Javier Peña Hernandez:  28 ans, mort à l’hôpital central universitaire des suites de ses blessures après avoir été abattu par plusieurs tueurs à proximité d’une manifestation de l’opposition à Lara le 10 avril.
  2. Luis Miguel Gutierrez Molina:  20 ans, mors des suites de ses blessures à l’hôpital universitaire de Los Andes après avoir été abattu le 17 mai en croisant une manifestation à Merida.

13 juin

  1. Douglas Acevedo Sanchez:  42 ans, policier abattu d’une balle dans la nuque lors d’une violente manifestation de l’opposition à Merida, deux étudiants et un autre officier de police ont été grièvement blessés.

15 juin

  1. Luis Enrique Vera:  20 ans, mort lors d’une manifestation à l’université Rafael Belloso Chacin University  dans le nord de Maracaibo dans la région de Zulia, après avoir été écrasé et emporté par un camion que les manifestants de l’opposition tentaient de voler..

16 juin

  1. Nelson Daniel Arevalo Avendaño:  étudiant de 24 ans, mort à Barquisimeto, dans la région de Lara de plusieurs blessures graves par explosion de mortier. . Tirs de mortiers lancés par les manifestants armés.

19 juin

  1. Fabian Urbina:  17 ans, participant à une manifestation sur l’autoroute Francisco Fajardo dans la ville de Chacao, région de Miranda, où il a été blessé d’un tir à la poitrine, décédé à l’hopital. Deux officier de la Garde National sont en détention pour usage inapproprié de leurs armes.

22 juin

  1. David Vallenilla:  22 ans, tué durant une violente manifestation de l’opposition à Altamira (Caracas), la justice enquête sur sa mort que l’opposition attribue aux forces de l’ordre.

27 juin 

  1. Ronny Parra: 27 ans, policier de la Garde Nationale, assassiné à Maracay, Aragua

28 juin

  1. Luigin Paz:  chauffeur de 20 ans, brulé vif par des manifestants de l’opposition dans la ville de Zulia qui ont jeté des cocktails Molotov sur son véhicule. Paz a tenté d’échapper à un blocus de l’opposition mais il a été attaqué après être entré en collision  Son passager de 33 ans Jose bravo a été brulé au troisième degré sur 95% de son corps.

29 juin

  1. Alfredo Figuera: 18 ans, tué d’une balle dan la tête alors qu’il croisait une émeute anti gouvernementale dan l’état d’Aragua

30 juin

  1. Eduardo Jose Marquez Albarran:  Etudiant de 10 mors de blessures par balles reçues lors d’une manifestation de l’opposition le 13 juin à Merida,

1er Juillet

  1. Ramses Martinez: 20 ans, étudiant, organisateur du Front de Francisco  de Miranda, mort de blessure par balles reçues un jour plus tôt à Barquisimeto. Il avait été abattu par des manifestants d’extrême droite alors qu’il nettoyait la rue des débris d’un barrage de manifestants de l’opposition.
  2. Fernando Rojas:  49 ans, mort de ses blessures après une manifestation le 30 juin à Lara.
  3. Jose Gregorio Mendoza: 44 ans, mort de ses blessures après une manifestation le 30 juin à Lara.
  4. Ruben Morillo: 33 ans, mort de ses blessures après une manifestation le 30 juin à Lara.

4 juillet

  1. Engler Alexander Duque:  24 ans, mort des suites d’une explosion en manipulant des bombes artisanales lors d’une manifestation de l’opposition dans la ville de Tariab (Tachira)

10 juillet

  1. Jose Luis Rivas Aranguren: 41 ans, candidat de l’Assemblée Nationale Constituante, abattu durant un meeting de campagne à Girardot, dans la région d’Aragua
  2. Manuel Angel Villalobos Urdaneta:  22 ans, étudiant, mort dans un accident de voiture à Maracaibo (Zulia) en percutant un camion de transport de bois en tentant d’éviter un barrage de l’opposition

11 juillet

  1. Yanet Angulo Parra:  professeur retraité de 55 ans, abattu à proximité d’une manifestation de l’opposition à El Tocuyo, (Lara)

12 juillet

  1. Argenis Herrera: 17 ans, étudiant,  tué sur le trajet de l’université Orient dans l’état de Bolivar. Les circonstances de sa mort font toujours l’objet d’une enquête.

18 juillet

  1. Hector Anuel:  brulé vif à Anzoategui par un groupe de manifestants de l’opposition qui ont tiré sur lui avec un mortier artisanal. Avant d’être brulé vif, Anuel a été lynché à coup de pierres et de débris d’un barrage de l’opposition. Des sites internet de l’opposition le dénonçait comme un soutien du gouvernement.

20 juillet

  1. Rooney Eloy Tejera Soler: 24 ans, étudiant, abattu à Guaicaipuro, durant une manifestation de l’opposition.
  2. Andres Jose Uzcategui Avila: 23 ans, mort des suites de ses blessures causées en tentant de lancer des explosifs sur les officiers de la Garde National à Valencia, Carabobo.
  3. Victor Manuel Marquez Luengo: 34 ans, manifestant de l’opposition mort en sautant à l’extérieur de l’immeuble du ministère du logement à Maracaibo (Zulia). Marquez était l’un des manifestants qui tentaient d’empêcher les fonctionnaires de travailler lors d’un appel à une soit disant grève de l’opposition. Après avoir mis le feu au bâtiment lorsque les fonctionnaires ont refusé de cesser le travail, il s’est trouvé encerclé par les flammes.
  4. Eury Rafael Hurtado:  34 ans, mort de blessures par armes à feu lors d’un affrontement entre manifestants de l’opposition et la police à Guaicaipuro, (Miranda)
  5. Yamileth Margarita Vasquez:  51 ans, electrocuté dans un supermarché de Maracaibo lors d’un pillage lancé par l’opposition. Les circonstances de sa mort sont en cours de détermination par une enquête.

26 juillet

  1. Rafael Antonio Vergara: 30 ans, abattu lors d’une manifestation à Ejida (Merida)
  2. Jean Carlos Aponte: 16 ans, étudiant, mort de blessure par balles lors d’une manifestation de l’opposition à Petare (Miranda)

27 juillet

  1. Enderson Calderas: 20 ans, étudiant, mort de blessure par balles lors d’une manifestation de l’opposition à Timotes, (Merida).
  2. Leonardo Gonzalez Barreto: 48 ans mort de blessure par balles durant une manifestation de l’opposition à Valencia Carabobo, les circonstances de sa mort sont en cours d’investigation.
  3. Gilimbert Teran: 16 ans, mort de blessure par balles alors qu’il s’est trouvé pris au milieu d’une manifestation de l’oppositin à El Paraiso à Caracas.
  4. Rafael Canache: 29 ans, tué par balles durant une manifestation de l’opposition à El Jabillote, (Anzoategui)
  5. Jose Miguel Pestano Canelon: the 23-year-old died from gunshot wounds received during an opposition protest in Cabudare, Lara state.

28 juillet

  1. Oneiver Johan Quiñones Ramirez: the 30-year-old police officer died from gunshot wounds received a day prior while trying to clear an opposition roadblock in Campo Lias, Merida state.
  2. Gustavo Villamiza: the 18-year-old was shot in the head in San Cristobal, Tachira state. Opposition lawmakers claim police were responsible for his death. Government officials are still investigating the circumstances of his death.

29 juillet

  1. José Félix Pineda: 39 ans, candidat à l’assemblée nationale constituante, assassiné devant sa famille dans l’état de Bolivar.
  2. Marcel Pereira: 39 ans, tué par balles à proximité d’une manifestation de la MUD à Merida lorsque des hommes armés ont ouvert le feu Les circonstances de sa mort sont en cours d’investigation par une enquête.

30 juillet

  1. Ricardo Campos:  30 ans, tué sur l’avenue Bolivar à Sucre. Militant du parti Action Démocratique, il n’est pas clair qu’il participait à une manifestation de l’opposition.
  2. Angel Yordano Méndez:  28 ans. Alors qu’il tentait de détruire du matériel électoral dans une école à Mérida, les militaires sont accusés de lui avoir tiré dessus, mais le ministère de la défense dément formellement l’implication de militaires dans cet incident. Les circonstances de sa mort font l’objet d’une enquête en cours.
  3. Eduardo Olav: 39 ans, Alors qu’il tentait de détruire du matériel électoral dans une école à Mérida, les militaires sont accusés de lui avoir tiré dessus, mais le ministère de la défense dément formellement l’implication de militaires dans cet incident. Les circonstances de sa mort font l’objet d’une enquête en cours.
  4. Luis Zambrano: 43 ans, il ne participait à aucune manifestation lorsqu’il a été tué à Lara. Le ministère public est en charge de l’enquête.
  5. Ronald Ramírez Rosales: Le ministère de la justice indique que la victime participait à un assaut contre le collège militairee de Tachira tandis que le procureur déclare qu’il manifestait autour de l’école. L’homme a été blessé mortellement à l’oeil par un tir d’arme à feu durant l’attaque contre les militaires. Le procureur de l’état de Tachira enquête sur cette mort.
  6. Luis Ortíz: 17 ans, tué dans des affrontements lors d’une manifestation de l’opposition à Tachira. Une enquête du ministère public est en cours.
  7. Adrián Rodríguez: 13 ans, mort à proximité d’une manifestation anti-gouvernementale, il n’est pas établi qu’il faisait parti des manifestants. the 13-year-old was in the vicinity of an anti-government demonstration, but it is not clear if he was demonstrating. Une enquête du ministère public est en cours.

Il faut également citer deux cas qui ne sont pas directement liés à des manifestations, mais sont clairement des assassinats politiques.

23 avril

Esmin Ramirez: syndicaliste venezuelien assassiné dans l’état de Bolivar après avoir été enlevé. Ramirez était membre du Mouvement 21 syndicat du Ferrominera et militant du PSUVA à Cahamay. il a été tué près de El Rincocito à Guyana City, sur les rives de l’Orénoque.

Jackeline Ortega:  assassiné à Santa Lucia del Tuy. Ortega était un militant du PSUV et leader d’un CLAP, comité local de distribution faisant parti du programme de lutte contre les pénuries organisées par le patronat au Venezuela.

Traduit depuis l’anglais par JBC pour www.initiative-communiste.fr