#Venezuela, un député chaviste assassiné, résultat des violences de l’opposition putchiste primée par l’UE

Au , les violences de l’opposition putchistes, aux ordres de l’impérialisme américain et récemment primée par le parlement européen continuent.  A Valéra, un député chaviste vient d’être assassiné par un tueur. Un assassinat politique qui s’ajoute à l’interminable liste des militants de la cause des travailleurs assassinés en Amérique Latine. Cela les téléspectateur de France 2 qui regardent Envoyé Spécial n’en sauront rien…

Tomas Lucena n’est pas le premier député chaviste a être assassiné dans un pays où l’oligarchie furieuse de la nationalisation du pétrole n’a cessé depuis 2002 de recours au tentative de putch et à la violence pour reprendre le pouvoir. Il faut ici rappeler que sur les 22 dernières élections, elle n’en a gagné que 2. Lors des dernières élections régionales et municipales, l’opposition a été désavouée par le peuple venezuelien qui a plébiscité la révolution bolivarienne dans les urnes.

La présidente de l’assemblée constituante a condamné l’assassinat de Tomas Lucena.

« Nous condamnons le lâche assassinat du constituant de l’Etat de Trujillo, Tomas Lucena. Nos condoléances vont à ses parents, ses enfants et ses amis », a écrit sur Twitter la présidente de l’Assemblée Delcy Rodriguez.
Repudiamos vil asesinato del Constituyente por Trujillo, Tomas Lucena. Extendemos nuestras condolencias a sus padres, esposa, hijos y amigos pic.twitter.com/hBhRxGNV5X

— Delcy Rodríguez (@DrodriguezVen) 10 janvier 2018

La Présidente de l’ANC a assuré que les responsables de cet homicide, qui s’est déroulé dans la localité de Valera, dans l’Etat de Trujillo (ouest), « seront punis ».

« Rien ne pourra arrêter l’Assemblée constituante et sa défense du Venezuela », a déclaré Delcy Rodriguez.
Responsables de este repudiable crimen serán castigados!Vuela alto Tomas.Nada detendrá a la Asamblea Constituyente y su defensa x Venezuela pic.twitter.com/dYxIa7s4PV

— Delcy Rodríguez (@DrodriguezVen) 10 janvier 2018

Selon les médias venezueliens, M. Lucena se trouvait en voiture lorsque trois hommes l’ont attaqué et qu’un tueur lui a tiré dessus à plusieurs reprises.

M Lucena, recemment élu à l’assemblée constituante était un militant des jeunesses socialistes du PSUV.

Léon Landini président du PRCF et Pierre Pranchère président de sa commission internationale ont fait part de son soutien au peuple venezuelien dans un message adressé

“Le PRCF fait part de l’indignation que suscite chez tous les progressistes français la nouvelle atroce de l’assassinat du camarade Tomàs Lucena, député chaviste à l’Assemblée nationale constituante, froidement abattu par les tueurs de la prétendue « opposition démocratique ».

A la grande honte de l’UE, d’E.Macron et des pseudo-progressiste français qui, hier, s’interrogeaient gravement sur leur soutien ou pas au président Maduro agressé par les putschistes, il apparaît de plus en plus clairement que l’ « opposition démocratique » n’est en réalité qu’un ramassis réactionnaire et fasciste piloté par l’oligarchie compradore et par ses commanditaires de la Maison Blanche.

(…)

L’emploi de telles méthodes par les fascistes témoigne du fait qu’ils sont en train de perdre la bataille politique comme l’a montré un récent article d’ Ignacio Ramonet. Le peuple vénézuélien triomphera !