Tunisie: la fédération syndicale mondiale appelle à la solidarité avec le peuple tunisien

Durant la dernière semaine, le pouvoir islamiste a fait arrêter plus de 600 manifestants alors que les travailleurs tunisiens descendent massivement dans la rue contre les mesures d’austérité mises en oeuvre par le régime. Rien que jeudi ce sont plus de 300 manifestants qui ont été embastillés d’après les chiffres du ministre de l’intérieur tunisien. La répression féroce a fait également de très nombreux blessés et au moins un mort.

Les travailleurs protestent contre l’augmentation des prix de nombreux biens et services (café, thé, gaz, voiture, communications téléphoniques) alors que les salaires sont bloqués et que le chômage explose laissant la jeunesse sans travail ni avenir.

Alors que la colère gronde dans des dizaines de villes de , le silence est total en France sur ce qui se passe juste de l’autre coté de la Méditerranée, à la différence de la couverture très partiale des manifestations en Iran. L’UGTT a appelé à une grande manifestation le 14 janvier.
jbc pour www.initiative-communiste.fr
informez vous, abonnez vous à Initiative communiste

TUNISIE: Solidarité de la FSM avec les travailleurs et le peuple de la Tunisie

La Fédération Syndicale Mondiale, représentant 92 millions de travailleurs dans 126 pays dans le monde entier, exprime sa solidarité internationaliste aux travailleurs et au peuple de la Tunisie, qui manifestent massivement depuis lundi 8 janvier, contre l’augmentation des prix et d’autres mesures d’austérité programmées par le gouvernement tunisien.

En tant que mouvement syndical mondial de classe, nous dénonçons fermement toutes les mesures qui détériorent encore plus les conditions de vie du peuple tunisien et nous dénonçons la violence et l’oppression de la part de la police qui ont provoqué la mort d’un jeune homme à Tébourba, ainsi que les arrestations des plus de 200 manifestants et l’usage de gaz lacrymogènes contre eux. Nous demandons la libération des personnes arrêtées.

La FSM est aux côtés de nos frères en Tunisie, manifestant à Sidi Bouzid, Meknassy, Kasserine, Thala, Gafsa, Tébourba, Tunis et ailleurs, demandant une fin à leurs grands problèmes de chômage, pauvreté, exploitation qui tourmentent le pays même après ledit « Printemps Arabe ».

Nous ajoutons notre voix à la leur et nous les appelons à continuer leur lutte d’une manière organisée jusqu’à la satisfaction de leurs justes revendications.

Le Secrétariat