Solidarité internationale : les travailleurs américains soutiennent les luttes en France #jesoutienslagrève #greveSNCF

Les travailleurs américains soutiennent les grèves et manifestations en France. Les camarades américains du World Workers Party a tenu à adresser via le PRCF un message à destination des travailleurs et des étudiants français en lutte, un message de soutien et de solidarité dans les luttes menées par les travailleurs de France contre les politiques revanchardes de casse sociale conduites par E. Macron en application des directives de l’Union Européenne. 


 

Le Workers World Party (le Parti du monde des travailleurs) des États-Unis désire exprimer sa grande admiration et sa solidarité totale avec la lutte actuelle des travailleurs français contre l’intention de leur gouvernement de détruire des acquis que les travailleurs français ont gagné au cours de décennies de protestations et de mouvements de masse, d’imposer l’austérité et de licencier 120 000 employés des services publics.

Alors qu’en France, les travailleurs jouissent d’un droit de grève prévu dans la Constitution, l’administration de l’ancien banquier de Rotschild, Emmanuel Macron, et son Premier ministre Edouard Philippe ont clairement fait savoir qu’ils n’ont aucune intention de négocier. Ils veulent briser les syndicats du rail – CGT, Unsa, CFDT et SUDRail – et, au cours du processus, balayer les syndicats représentant les services d’élimination des déchets et d’assainissement, ainsi que les employés d’Air France et d’EDF et les étudiants dont le statut est également remis en cause.

Les travailleurs des États-Unis, en particulier les enseignants et les autres travailleurs de l’éducation sont confrontés à l’austérité depuis des décennies. L’enseignement aux États-Unis est un emploi hautement qualifié, peu rémunéré, et dans la plupart des États, les enseignants n’ont pas le droit légal de faire grève ou de négocier collectivement.

Mais une grève de l’éducation réussie, quoique illégale, dans tout l’ État de Virginie et des grèves illégales d’enseignants en cours en Oklahoma et au Kentucky indiquent un sentiment croissant de refus de l’austérité imposée par le gouvernement des Etats-Unis.

Il existe une base objective pour la solidarité entre les travailleurs français et américains dans leurs luttes actuelles contre l’austérité et pour des salaires plus élevés, de meilleures retraites et de meilleures conditions de travail.

Vive la solidarité entre les travailleurs français et américains ! En route vers la victoire finale !

Pour les syndicalistes du WWP 4 avril 2018

John Catalinotto.

Traduction DG pour la commission internationale du PRCF


Workers World Party in the United States wants to express its great admiration and total solidarity for the current struggle of French workers against their government’s intention to destroy gains French workers have won over decades of protests and mass movements, impose austerity and lay off 120,000 public service employees.

While workers in France do have a constitutional right to strike, the administration of the former Rothschild banker Emmanuel Macron and his prime minister Edouard Philippe have made it clear that they do not intend to bargain. They intend to break the railroad unions – the CGT, Unsa, CFDT and SUDRail – and in the process sweep away the unions representing sanitation and sewerage workers (éboueurs et égoutiers), and the employees of Air France and the EDF along with the students whose status is also being challenged.

Workers in the United States, especially teachers and other workers in education, have been confronting austerity for decades. Teaching in the U.S. is a high skill, low pay job and in most states teachers do not have the legal right to strike and to bargain collectively.

But a successful, albeit illegal, statewide education strike in West Virginia and ongoing illegal teacher strikes in Oklahoma and Kentucky indicate a rising sentiment against government-imposed austerity in the United States.

There is an objective basis for solidarity between French and U.S. workers in their current struggles against austerity and for higher wages, better pensions and better working conditions.

Long live the solidarity between French and U.S. workers! On to final victory!

From the unionists of WWP April 4, 2018

John Catalinotto