Sur la crise post-électorale au Mali, par le parti SADI

Plusieurs semaines après que le chef du régime malien a autoproclamé, avec le du régime Macron, sa victoire lors de l’élection présidentielle, la contestation populaire ne faiblit pas. Les , importantes malgré la répression et les arrestations, se succèdent dans les rues de Bamako, pour refuser la proclamation des résultats d’une élections marquée par des irrégularités massives.

www.-communiste.fr publie ci après un communiqué du parti SADI, l’une des principales forces progressistes au Mali.

Lettre Circulaire France