Somalie Soudan Libye Syrie Ukraine Irak Afghanistan, SANG dessus dessous ! Le capitalisme et l’impérialisme c’est toujours la guerre et le chaos!

Par Eric Macia, ancien membre du CC du PCF, militant du PRCF.

Le 28 JUILLET 2014, l’Ambassade de France à Tripoli a publié un communiqué destiné aux ressortissants français pour leur demander de quitter la Lybie compte tenu de la dégradation de la situation sécuritaire. Cette information publiée sur le site de l’Ambassade de France a également paru quelques minutes « seulement » sur les sites
d’information français sans susciter de commentaires. Cette information doit gêner le ministère des affaires étrangères et le gouvernement, car elle signifie l’échec total de la politique guerrière de la France des gouvernements
successifs.

Car les gouvernements français, P.S. et Droite confondus, portent la responsabilité de la situation catastrophique de ce pays.

La France officielle et l’Angleterre, valets de l’impérialisme américain, sont allés porter la guerre en Libye.

Il ne s’agissait ni plus ni moins que d’un « hold-up” sur le pétrole libyen, et aussi d’abattre un dirigeant africain qui n’était pas aux ordres de l’impérialisme. Car sans dresser un portrait complaisant de Khadafi, on peut constater que le pays vivait en paix, dans la stabilité, et que les conditions de vie de la population était bien meilleures qu’aujourd’hui.

Les Etats Unis, la France, l’Angleterre, l’Europe, tous les Etats impérialistes poussent les peuples à la guerre avec des résultats catastrophiques.

Cependant, grâce à la diplomatie russe, il n’y pas eu intervention impérialiste directe en Syrie. Cela n’empêche pas les faiseurs de guerre de pousser les peuples à s’engager dans les guerres civiles.
Les pseudos-révolutions du printemps arabe encouragées par les Etats Unis et par l’UE ont essentiellement profité à l’impérialisme et aux intégristes religieux renvoyant leurs pays au Moyen Âge pour beaucoup.
Où sont passés les journalistes enthousiastes du “printemps arabe”! Eux qui s’enthousiasmaient de la liberté retrouvée du peuple libyen et qui se délectaient du lynchage de Khadafi, qui au termes de la loi internationale,
n’était qu’un grossier criminel de guerre ? Ces lâches passant d’un conflit à l’autre pour déverser leur bave malsaine remplis de mensonges, de fausses évidences… L’information au service du capital est ainsi faite. Le conflit
ukrainien illustre aussi cela si besoin était!

Sarkozy, Hollande, le sinistre Bernard-Henri Lévy, ont poussé à  la haine, à la violence, à la guerre, au chaos sur des terreaux fragilisés par la crise mondiale du capitalisme et par l’instabilité politique que cela génère partout, et
spécialement dans les pays du Sud et de l’Est qui n’ont plus, pour les protéger, le rempart du camp socialiste…

Ils sont sur tous les fronts. En Ukraine, on en voit le résultat comme en Libye, en Egypte, en Palestine, en Syrie, en Irak et prochainement – vu les scandaleuses manœuvres financières contre ce pays – en Argentine ….

Seule une opposition farouche à l’impérialisme fera reculer la fascisation des pays européens, l’intégrisme des pays arabes, ….  Depuis l’effondrement de l’U.R.S.S., l’impérialisme dicte par la violence sa loi au monde en semant
partout le désordre et la panique : Yougoslavie et Kosovo, Koweït, Irak, Somalie, Soudan, Afghanistan, et maintenant Ukraine, où l’U.E. atlantique et Hollande soutiennent et encouragent de francs nazis pour annexer ce pays à l’Empire transatlantique : tout est bon pour isoler la Russie et les B.R.I.C.S. (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) émergents.

Le capitalisme, l’impérialisme, c’est toujours la violence, la guerre, la misère ; et de plus en plus, c’est la mafia, la guerre civile, la mort du lien social!

La paix est donc un combat inséparable du combat anti-impérialiste et de la lutte contre l’euro-austérité chez nous, car l’argent qu’ils trouvent pour agresser autrui, ils le prennent ici dans la poche des travailleurs !

Nous devons aussi faire pression sur le P.C.F. qui usurpe le nom de communiste, qui lèche les bottes de la social-démocratie, qui est presque muet sur le drame ukrainien, et faiblement présent ou combatif sur la plupart des
conflits du monde. Notre devoir révolutionnaire est de mettre en accusation la criminelle politique extérieure de Hollande ! Sans illusion, on peut le faire reculer, tant l’écart est grand entre la ligne Hollande et les discours hypocrites sur Jaurès et la guerre de 14-18 (« plus jamais ça », « l’U.E. c’est la paix », etc. !).

Notre devoir de révolutionnaires est de nous opposer aux États-Unis et à l’U.E. qui poussent à la guerre partout dans le monde ; il est de réclamer que la France se retire de l’euro, de l’U.E et de l’O.T.A.N. pour rompre avec le capitalisme et pour construire le socialisme.

Notre devoir révolutionnaire, c’est aussi la solidarité avec les peuples, les forces de progrès, les vrais partis communistes qui luttent dans le monde pour la liberté, la paix et le socialisme.

PS : Qui donc finance B.-H.L.,  dont la particularité est que chacun de ses passages dans le Monde annonce de nouveaux flots de sang ?

5 Commentaires de lecteur “Somalie Soudan Libye Syrie Ukraine Irak Afghanistan, SANG dessus dessous ! Le capitalisme et l’impérialisme c’est toujours la guerre et le chaos!

  1. 2 août 2014 at 08:38

    <>
    @ Eric Macia : Tu es trop indulgent avec les félons .
    Ils ont tourné leur veste dans le mauvais sens ; à la première occasion , ils tourneront leur pantalon (pas de moi mais de Jacques Dutronc).
    Ce ramassis de faux communistes opportunistes ne méritent que l’exclusion définitive par toute la base .
    Cette collaboration de la direction du PCF ne fait que discréditer les valeurs communistes françaises , et , qu’on le veuille ou non , cette collaboration s’entache de plus en plus du sang d’innocents .
    Trop d’indulgence est synonyme de faiblesse .
    En parfait accord sinon avec le reste du texte . Merci

  2. JBC
    2 août 2014 at 12:08

    “Nous devons aussi faire pression sur le P.C.F. qui usurpe le nom de communiste, qui lèche les bottes de la social-démocratie, qui est presque muet sur le drame ukrainien, et faiblement présent ou combatif sur la plupart des
    conflits du monde”
    “Notre devoir révolutionnaire, c’est aussi la solidarité avec les peuples, les forces de progrès, les vrais partis communistes qui luttent dans le monde pour la liberté, la paix et le socialisme.”

    Je ne sais où tu trouves une quelconque faiblesse de la part de notre camarade qui est très clair dans cet article. “exclusion définitive par toute la base” dis tu. Soit. Mais concrétement que faire si ce n’est s’organiser et rejoindre les militants franchement communistes, comme l’a fait avec courrage l’auteur de cet article?

  3. 2 août 2014 at 19:50

    Merci du conseil ; mais qu’appelles-tu “franchement communiste” dans un pays où tout le monde se prétend nouvellement de gauche , voire communiste et se trahit au quotidien avec des comportements politiques “franchement réactionnaires”!
    Je ne crois plus à une émergence sincère des valeurs communistes venant du peuple français . Trop de trahisons subies , trop de comportements plus que douteux viennent étayer cette certitude .
    On ne peut pas être communiste et ménager la chèvre et le chou … ou plus explicitement : se revendiquer communiste français et ménager ses propres intérêts .

  4. JBC
    4 août 2014 at 10:15

    Franchement communiste, de manière concrète c’est privilégier la lutte des classes à la lutte des places, c’est savoir utiliser une analyse politique de classe, matérialiste de la situation pour défendre les intérets de la classe des travailleurs.
    Pour ce qui me concerne, le PRCF et son programme sont franchement communistes. Il y a également dans et hors du PCF des militants communistes qui n’ont rien renié de l’engagement communiste