La Faculté des lettres de l’université,  près de Tunis, est actuellement visée par des actions violentes de salafistes qui veulent imposer  le port du niqab dans les cours, et qui ont même agressé le doyen de l’Université.

Les communistes condamnent ce début de terrorisme des intégristes contre les étudiantes, les étudiants, les universitaires.

Nous soutenons la riposte des démocrates, des laïcs, des communistes tunisiens contre cette agression qui vise en fait tout le processus démocratique du peuple tunisien entamé il y a un an.

Anciens benalistes, réactionnaires, religieux ou laïcs, intégristes des forces sont liguées contre le peuple tunisien et son mouvement populaire qui doit avec ses organisations politiques progressistes et ses syndicats de classe maintenir un cap de changements sociaux réels et de changements démocratiques.

PRCF