SÉTIF 8 MAI 1945 : AN 1 DE LA LUTTE POUR L’INDÉPENDANCE ALGÉRIENNE.

Alors que la France en liesse fête la fin du nazisme, le en , une manifestation tourne au drame. À l’appel du PPA (Parti du peuple algérien), tirailleurs algériens à peine rentrés chez eux et population veulent rendre hommage aux leurs tombés durant la Seconde Guerre mondiale. Dans le cortège, parmi les drapeaux alliés et français, pointent des drapeaux algériens. Ordre est donné de tirer sur leurs porteurs. À , Guelma et Kherrata, la répression se poursuit pendant des semaines, faisant des dizaines de milliers de morts. La répression de la manifestation de tourne au massacre. Il en sera de même à Guelma comme à Kherrata et jusque dans les villages de Kabylie.
C’est la première page de la guerre d’Algérie. Les événements de Sétif et leur signification – le début de la guerre d’indépendance algérienne – ne furent pas toujours saisis par les progressistes y compris par le PCF. Reste que le PCF fut le seul parti en France à contribuer à la lutte anti-coloniale du peuple algérien.

Antoine Manessis, secrétaire de la Commission internationale.

Kateb Yacine militant anticolonialiste et communiste.