Palestine : La sauvagerie israélienne

free-palestinewww.initiative-communiste.fr site web du PRCF publie ce point de vue que nous a adressé notre ami et camarade palestinien Hamdan Al Damiri.

Netanyahou peut bien dénoncer “le au couteau” de façon ridicule en plus d’être mensongère et odieuse.

Les peuples savent, et le peuple français en premier, ce qu’est l’occupation et ses conséquences: la d’État, les tortures, les prisons, les assassinats et les bombardements de la population civile, des femmes et des enfants palestiniens.

Mais rien ne brisera la Résistance palestinienne comme rien n’a pu briser la Résistance anti-fasciste.

Palestine

La sauvagerie Israélienne

Heureusement pour les jeunes palestiniens que tout est filmé, les preuves d’un assassinat en direct sont là, il suffit qu’une justice quelconque s’en occupe, tant d’écrits et de reportages ont abordé l’éducation donnée aux enfants israéliens dans leurs écoles voir dans leurs crèches ,ceux-ci seront les soldats, les policiers ou même les colons de demain, ils vont servir peut être dans les territoires palestiniens occupés , dans cette éducation le palestinien est déshumanisé, il est pour résumer une personne à abattre, il n’a aucun droit sur cette terre, il n’a qu’à revenir en Arabie d’où il est venu. Le reste est l’affaire des politiques, ils traduisent cette éducation fasciste en politique criminelle, regardez la déclaration de la nouvelle Ministre de la justice israélienne, cette dame a appelé ouvertement et publiquement à tuer les enfants palestiniens pour éviter des futures terroristes.

Les vidéos montrant des lâches assassinats d’enfants palestiniens filles et garçons, ne choquent pas les experts de la société israélienne, parmi ceux-ci des intellectuels juifs progressistes et démocrates, lasser mourir un enfant de 13 ans blessé par les balles des colons, lesquels protégés par les policiers sans appeler une ambulance pour le soigner, cela est normal pour les porteurs de cette endoctrinement, beaucoup d’exemples de vidéos déposés sur les réseaux sociaux ces dernières jours ,montrent la nature fasciste d’une partie d’israéliens hélas majoritaire sur plan politique . Cette majorité est au pouvoir depuis les dernières élections, le premier ministre Netanyahou connu pour son extrémisme depuis son entrée en politique, compte parmi les modérés dans la coalition actuelle, plusieurs ministres habitent même dans les colonies construites sur la terre des palestiniens depuis l’occupation du 1967.

la politique israélienne d’occupation, d’humiliation permanente et de domination imposée depuis 48 ans sur les palestiniens en territoire occupés ( Cisjordanie et Bande de Gaza) ,l’échec flagrant des accords d’Oslo signés en 1993 et l’absence totale de moindre perspectives devant la jeunesse palestinienne, expliquent le ras- en- bol d’une population palestinienne qui ne supporte plus l’occupant ,ses soldats et surtout ses colons extrémistes et fichistes.

Le nouveau soulèvement des jeunes palestiniens ne reconnait pas les frontières issus de la création d’ en 1948, il touche les territoires de la Cisjordanie, de la bande de Gaza et les palestiniens derrière la ligne verte, pour l’instant ce soulèvement est dans son début, il est en manque de deux éléments principales pour sa continuité, le premier est une direction politique commune qui guide , oriente et dirige les actions des jeunes, le deuxième est de devenir transversal pour toucher les autres composants démographiques de la société palestinienne, c’est-à-dire être comme lors de la première Intifada palestinienne en 1987 un soulèvement populaire.

Depuis 1948, Israël bénéficie d’une impunité totale, la soi-disant communauté internationale reste inerte devant une violation constante du droit international, les institutions internationales sont impuissantes devant la politique coloniale et criminelle d’Israël, dernièrement dans la commission de décolonisation des Nations Unies, le représentant d’Israël était élu pour siéger dans celle-ci, devant une telle réalité désolante, il est temps que les composants de l’opinion publique mondiale, trouvent ses moyens de pression, Boycott – Désinvestissement – Sanctions (BDS) est considéré comme le moyen efficace pour forcer Israël à respecter une logique du droit.

La jeunesse palestinienne est en premières ligne d’un soulèvement en marche, la fin de l’occupation, le retrait total de tous les territoires occupés lors de la guerre du 1967, un démantèlement de toutes les colonies y compris celles en Jérusalem-Est, sont des conditions parmi d’autres pour engager un autre processus.

Hamdan AL Damiri

Militant Palestinien