Communiqué du collectif communiste polex

Pour la deuxième fois en quelques semaines, le président sarkozy, au plus mal dans les sondages, a décidé le coeur léger de se muer en chef de guerre pour tenter de retrouver une popularité perdue, comme le tenta napoléon iii en 1870. Cette posture de chef colonial méprisant à l’égard des africains, libyens et ivoiriens, que l’on mitraille, au risque d’embraser tout un continent, est inacceptable et irresponsable.

Les prétextes « humanitaires » utilisés (« protection des civils », « respect du verdict des urnes », « sauvegarde des français menacés ») sont mensongers : les résultats électoraux ont été falsifiés en côte d’ivoire par les deux parties, qui se sont rendues toutes deux coupables d’exactions et de massacres ; le soutien militaire de l’occident à certains des protagonistes dans les guerres civiles de libye et de côte d’ivoire n’en fait ni des démocrates, ni des « révolutionnaires » ; mais il révèle qu’ils sont prêts à servir l’impérialisme occidental et les sociétés transnationales en quête de profits en afrique, saharienne et subsaharienne.

Le matraquage des médias français au service de ce « droit d’ingérence », qui n’est que la version contemporaine du vieux discours colonial, est indécent ; comme est indigne le soutien apporté à ces mensonges bellicistes par toute une cohorte de politiciens français, de droite et de gauche.

Fidèles aux valeurs pacifistes et internationalistes qui furent celles de jaurès et de gabriel péri, nous redisons: arrêt de l’engagement militaire de la france ! Assez de guerres coloniales ! Retrait immédiat des forces françaises opérant en afrique ! L’avenir des pays africains ne relève que des africains ! Il est temps pour les français épris de paix, et leurs organisations, de dénoncer publiquement la folie belliciste du pouvoir politique de la France