Mumia : alerte santé !

Une délégation française du collectif “Libérons Mumia” a pu lui rendre visite début juin. Ils lancent une alerte sur ses conditions de santé.

La 5e conférence nationale du PRCF a adopté une motion appelant à la mobilisation pour la libération de Mumia que vous pouvez lire en cliquant ici.

VISITE À MUMIA

Comme vous le savez, une délégation (1) du Collectif français “LIBÉRONS MUMIA” s’est rendue aux États-Unis du 7 au 12 juin. Ce séjour a été ponctué de plusieurs rencontres, notamment avec les soutiens et la défense du journaliste afro-américain en prison depuis 37 ans. La visite à était, comme les fois précédentes, le point d’orgue de ce déplacement en terre états-unienne.

Première surprise à l’arrivée au centre pénitentiaire de SCI Mahanoy (Pennsylvanie), prison où est incarcéré Mumia depuis sa sortie du couloir de la mort en 2011, l’administration nous informe que nous ne pourrons pas le rencontrer en raison du fait qu’il a épuisé ses droits de visite de la semaine et de son statut « spécial » sans autre précision. Malgré la référence au règlement de la prison affiché dans le hall d’accueil stipulant que les visiteurs « venant de loin » pourront bénéficier d’un droit de visite exceptionnel, le refus restait la règle du jour ! Une première dans la longue histoire des visites françaises à Mumia. Après quelques échanges, la visite était reportée d’une journée.

Le lendemain, dès la première heure, nous sommes devant la prison. Heureuse coïncidence, notre amie Noelle Hanrahan, directrice de Prison Radio (2) et visiteuse de prison, vient comme nous rencontrer Mumia. Quelques minutes plus tard nous pénétrons dans la salle de visite. Mumia nous y rejoint, toujours aussi grand et souriant, il nous salue en s’exprimant en français « Bonjour ». S’en suivent des embrassades chaleureuses (qui ne sont autorisées qu’en début et fin de visite) et trois heures de débats, entrecoupées de quelques friandises et boissons achetées au distributeur. De manière inhabituelle, c’est d’abord de sa santé dont Mumia nous parle. Des examens médicaux récents font en effet état (voir le certificat établi par le médecin), de graves problèmes de vue (glaucome, cataracte, tension) qui, sans soin, pourraient conduire à la cécité totale dans un délai de deux à quatre ans. Mumia nous confie qu’il a dû se battre pour obtenir un rendez-vous médical avec un médecin extérieur à la prison. Et qu’il va falloir se battre plus encore pour que sa recommandation d’une sortie conditionnelle de prison pour cause de traitement d’une maladie incompatible avec les conditions de vie carcérale soir prise en compte. Sur cette urgente question, son équipe de défense travaille à la saisine de la justice.

La discussion qui a duré près de trois heures a porté sur beaucoup d’autres sujets (la politique catastrophique de Trump pour l’immense majorité des américains et pour l’avenir de la planète, le mouvement des gilets jaunes en France, la sortie de prison de ses amis de Move et le combat à poursuivre pour la libération de ceux encore incarcérés). Mumia n’a également pas oublié de remercier très amicalement toutes celles et tous ceux qui, de la France entière, lui ont envoyé une carte d’anniversaire pour ses 65 ans.

Au terme de cette visite, répondant à la question de ses souhaits personnels les plus immédiats, en dehors de se soigner, Mumia a exprimé avec émotion le besoin de sortir de prison pour retrouver une vie familiale auprès de son épouse malade et de reprendre ses études pour finaliser son doctorat. L’espoir dépend désormais de l’appel en cours qui pourrait conduire à la révision de son procès … Voir nos infos précédentes.

(1) Claude Guillaumaud-Pujol et Jacky Hortaut, co-animateurs du Collectif.
(2) Prison Radio est un média qui diffuse la parole des prisonniers et de leurs familles. Depuis de nombreuses années, Mumia est régulièrement à l’antenne pour y faire entendre sa voix et ses analyses sur les questions politiques et sociales du monde contemporain.

MUMIA, URGENCE SANTE

Nos amis américains, soutiens à Mumia, ont décidé de (re) lancer une campagne de mobilisation en mettant une pétition en ligne (en anglais) que nous vous invitons à signer sur leur site. Vous trouverez en cliquant ici la traduction en français du texte de la pétition.

À RETENIR

> Jeudi 20 juin : un homme devrait être « légalement » assassiné dans l’État de Georgie. Ce serait la 1500e exécution aux États-Unis depuis le rétablissement de la peine de mort en 1976.

> Mardi 2 juillet (18h) : un DIE IN contre la peine de mort aux États-Unis est organisé par l’ACAT place de la Concorde à Paris à proximité de l’ambassade américaine avec le soutien des organisations abolitionnistes dont le Collectif MUMIA. Ce rassemblement où les participants se couchent à terre pour simuler la mort, prend cette année un caractère particulier avec la 1500e exécution … Et déjà 9 exécutions depuis le début de l’année ! Et une vingtaine d’autres programmées !

> Mardi 2 juillet (18h) : même lieu, même heure que le DIE IN, rassemblement pour la libération de Mumia Abu-Jamal à proximité de l’ambassade des États-Unis à Paris.

> À l’initiative de la CGT, la Fédération internationale des journalistes qui rassemble 600.000 membres dans les syndicats du monde entier a voté une motion de soutien à Mumia lors de son récent congrès à Tunis.

Commentaire de lecteur “Mumia : alerte santé !