Des millions de personnes en train de mourir de faim : c’est cela le capitalisme !

Le , c’est la ! selon les rapport des experts internationaux, Soudan, Yemen, Somalie, Nigéria… la frappe plus de 30 millions de personnes.

30 millions de personnes qui – rien qu’en considérant ces quatre pays – dépendent entièrement des secours de l’aide humanitaire pour avoir leur prochain repas. Cela c’est la tragique réalité, en ce début de 21e siècle, des rapports de l’ONU.

L’ONG Action contre la Faim lance un cri d’alerte le 15 juin dernier

“Qui s’indigne qu’une famine, la plus importante depuis 1945, menace actuellement 30 millions de personnes dans quatre pays du monde ? Qui se révolte aujourd’hui de savoir qu’un million d’enfants sont sur le point de mourir au Yémen, au Nigeria, au Soudan du Sud et en Somalie ? Qu’attendons-nous pour ouvrir les yeux ? Combien de morts faudra-t-il déplorer pour enfin crier notre indignation face à une telle injustice ? “

Une alarme totalement censurée. Les médias du système préfère ici se livrer au culte de la personnalité du banquier Macron à l’Elysée et ainsi soutenir la guerre anti-travailleur qu’il va mener sous les ordres du MEDEF et de la Commission Européenne dès l’été.

Les cas du Soudan, du Yemen, emblématiques des crimes du capitalisme.

Au sud soudan, plus de 12 millions d’habitants sont menacés par la famine. Entre un et deux millions d’enfants, de femmes, d’hommes sont menacés de morts. De mourir de . Une guerre incessante, résultat des guerres de pouvoirs pour le pétrole et des interventions et déstabilisations impérialistes de la région provoque le déplacement de près de 3 millions sur les 12 millions d’habitants de la région. On parle de dizaines de milliers de victimes. Personne ne compte et cela n’intéresse pas les rédactions parisiennes qui n’ont que faire en réalité des droits de l’homme, rhétorique qui ne sert qu’à justifier les guerres impérialistes de l’Axe USA-UE de la Libye à la Syrie en passant par l’Irak !

La FAO dans ses rapports de juin indique que la famine se poursuit depuis février sans aucune amélioration de la situation : au sud soudan, 6 millions de personnes luttent pour trouver de quoi se nourrir, chaque jour.

Au Yemen, ces 17 millions de personnes qui sont plongées dans la famine par la sanglante guerre menée par l’Arabie Saoudite contre le pays, cela avec le soutien des États-Unis et de l’Europe. La France n’est d’ailleurs pas le dernier pays à armer les dictatures du Golfe et à soutenir cette guerre et ses crimes. Le résultat, c’est la faim pour des millions de personnes. Une terrible épidémie de choléra a également fait des milliers de morts. Il ne s’agit pas ici d’une fatalité, de victimes de catastrophes naturelles. Non, dans ces régions, la famine est bien le résultat d’un système, le capitalisme.

Et l’on pourrait parler de bien d’autres pays capitalistes. À commencer par la Colombie par exemple, ce riche pays d’Amérique latine où la famine frappe 6 millions de personnes !

La FAO a besoin de 50 milliards de dollars pour supprimer les famines : le budget militaire annuel des USA est de 597 milliards de dollars.

La FAO indique sur son site internet qu’elle est en capacité de secourir toutes les personnes menacées par les famines avec un budget de 50 milliards de dollars. Cela peut paraître beaucoup, mais c’est en réalité une toute petite somme si on la compare aux dépenses militaires que les grandes puissances capitalistes dépensent pour mettre à feu et à sang  la planète. 50 milliards, c’est l’augmentation de budget que vient de faire adopter le président Trump aux USA pour ses armées. C’est moins de 10% du budget militaire des États- Unis.
En réalité, l’ensemble des victimes de la sont des victimes du capitalisme, et les famines, les crimes du capitalisme.

Selon les chiffres de l’ONU, un enfant meurt de faim toutes les six secondes dans le monde. Le temps de lire cette phrase, un enfant sera mort de faim. Les ressources existent pourtant déjà pour que personne ne souffre plus de la faim, nulle part sur la planète. Mais cela supposerait de mettre fin à l’exploitation capitaliste, à un système qui concentre les richesses pour une infime minorité en affamant et en maintenant dans la misère une large majorité de l’humanité. Les 8 capitalistes les plus riches détiennent plus de richesse que les 3,5 milliards les plus pauvres de l’humanité !

Ces 20 dernières années, le capitalisme, c’est 100 millions d’enfants morts de faim dans le monde.

JBC pour www.initiative-communiste.fr le journal du PRCF sur la toile