drapeau cubaDÉNONCIATION ETECSA SUR UTILISATION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS PAR LES USA A DES FINS ILLICITES CONTRE CUBA

CUBA, 9 AVRIL 2014. L’entreprise cubaine de télécommunications (ETECSA) a dénoncé aujourd’hui, en conférence de presse, l’utilisation de plates-formes de services de télécommunications à des fins illicites contre Cuba.

Daniel Ramos Fernández, chef d’opérations et de sécurité d’ETECSA a réitéré aux moyens présents, dans le Centre de Presse Internationale, que les Etats-Unis en créant secrètement un Twitter cubain, a en effet provoqué l’instabilité dans les télécommunications de l’Île.

Ramos a souligné qu’en 2009 on a détecté l’envoi de messages massifs sous forme de spam en profitant de la conclusion du « Concert pour la paix ». Dans un délai de 5 ou 6 jours on a détecté 300 mille messages de ce type.

Ce service illégal a provoqué un encombrement dans les réseaux d’ETECSA et a causé la mauvaise qualité du service puisque ces dernières ne sont pas configurées pour cela, a dénoncé le directeur d’ECTESA.

zunzuneo-cuba_gIl a ajouté que Zunzuneo n’est pas la seule plate-forme qui a opéré avec cette affectation et qu’on peut mentionner: Piramideo, Martinoticias et Journal de Cuba qui sont fonctionnent encore.

ETECSA condamne l’utilisation illégale de base de données sans consentement et rappelle que ce type d’opérations ne va en rien affecter le plan de développement que promeut l’entreprise pour étendre l’accès à Internet à toute la population en dépit de la persistance du blocus américain, conclut-il.

Par sa part, Carlos de Porto Blanco, spécialiste supérieur du MICOM, a commenté que la base de données d’ETECSA a été obtenue de manière illégale.

Del Porto a souligné qu’ont été créés des profils illégaux des 500 mille utilisateurs qui ont été mis en rapport dans la base, segmentés en âge, sexe, état civil, filiation politique et autres. Par conséquent, ils ont violé des règlements internationaux qui empêchent l’utilisation de messages spam et autres en rapport avec le caractère privé de l’information, a ajouté le spécialiste du MICOM. En total ont été violés 11 règlements de l’UIT avec ce cas.

En réponse à des questions de la presse, le chef d’opérations et de sécurité d’ETECSA a dit: « Il existe des mécanismes commerciaux avec nos opérateurs dont nous nous valons pour dénoncer l’utilisation de messages spam contre nos réseaux. Nous sommes une entreprise et nous nous régissons par des contrats commerciaux… Nos buts cette année sont d’étendre l’accès à Internet à toute la population. Ceci n’était pas la préoccupation de Zunzuneo, son objectif était d’attaquer les réseaux cubains « .

« L’information contenue dans l’article de l’agence américaine AP confirme les dénonciations réitérées du gouvernement cubain. On démontre une fois de plus que le Gouvernement des Etats-Unis n’a pas renoncé à ses plans subversifs contre Cuba, qui ont comme but de créer des situations de déstabilisation dans le pays pour provoquer des changements dans notre ordre politique et auxquels ils continuent de consacrer des budgets de plusieurs millions chaque année.

Le Gouvernement des Etats-Unis doit respecter le Droit International et les buts et principes de la charte des Nations Unies et, par conséquent, cesser ses actions illégales et cachées contre Cuba, qui sont rejetées par le peuple cubain et l’opinion publique internationale ».

CUBA, 4 de abril de 2014 – DECLARATION DE LA DIRECTRICE GENERALE DES ETATS-UNIS DU MINISTERE DES RELATIONS EXTERIEURES DE LA REPUBLIQUE DE CUBA, MADAME JOSEFINA VIDAL FERREIRO

Sur le sujet lire notre article : http://www.initiative-communiste.fr/articles/international/etat-voyou-les-usa-essayent-de-destabiliser-cuba-zunzuneo-le-twitter-cubain/