cuba onu blocus

Le groupe pétrolier français CGG Services S.A. a payé plus d’un demi-million de dollars aux États-Unis pour éviter une demande juridique pour violation de blocus appliqué à Cuba, ont informé ce lundi les autorités étasuniennes.

CGG Services S.A. et ses filiales ont accepté de payer 614 250 dollars pour avoir « ignoré imprudemment » les restrictions imposées par les États-Unis à la nation antillaise, a affirmé le département du Trésor, qui a toutefois précisé que les infractions constatées avaient été « mineures ».

L’une des transgressions remonte à 2010 quand une de ses filiales a fait des sondages sismiques à Cuba à la demande d’une entreprise, a affirmé le département du Trésor.

De plus, entre décembre 2010 et février 2011, la CGG a fourni des services, des pièces de rechange et des équipements d’origine étasunienne en vue de prospection de gaz et de pétrole à des bateaux qui opéraient en eaux territoriales cubaines.

« CGG France connaissait l’origine des prétendues violations, car elle savait où se trouvaient les navires et quelle était l’origine des marchandises », affirme le communiqué du département du Trésor.

Selon le communiqué de l’Office of Foreign Assets Control (OFAC), les transactions réalisées par la compagnie française, »en offrant un bénéfice économique substantiel à Cuba, ont causé un tort sensible aux objectifs du programme de sanctions ».

En vigueur depuis 1962, le blocus économique et commercial reste le principal obstacle à la normalisation des relations entre les États-Unis et Cuba. Ce nouveau cas d’une politique obstinée intervient à peine un mois avant la visite du président Obama à Cuba.

(À partir d’informations de l’AFP)

Depuis l’annonce du 17 décembre 2014 [rétablissement des relations diplomatiques], l’administration Obama a infligé des amendes à sept entreprises (quatre étasuniennes et trois étrangères) pour un montant total de 2 835 622 225 dollars.

À ce jour, l’administration Obama (2009-2016) a infligé 48 amendes d’un montant total de 14 397 112 121 dollars, pour violation des sanctions appliquées à Cuba et à d’autres pays.

(Information de Cubavsbloqueo)

Tiré de CubaDebate

URL de cet article 29990
http://www.legrandsoir.info/etats-unis-cuba-nouvelle-sanction-contre-une-compagnie-francaise.html