Le Venezuela s’inquiète de la répression des gilets jaunes et demande le respect des droits fondamentaux par la France

On se souvient que le régime Macron n’a eu de cesse d’attaquer le président et le gouvernement démocratiquement élu du , à mesure que certaines forces d’opposition d’extrême droite ont mené des tentatives de putsch pour permettre à l’oligarchie pro Etats-Unis de s’emparer du pouvoir. M Macron s’alignant même sur les Etats Unis pour tenter de lancer des poursuites internationales contre le , et soutenant des sanctions visant à priver les venezueliens de l’accès au commerce mondiale, blocus provoquant notamment des pénuries de médicaments. Face à ces violences, le gouvernement du a garantie l’ordre constitutionnel et s’est tourné vers le peuple, convoquant tout simplement des élections.

On est loin ici des torrents d’insultes lancées par Macron contre le peuple de France en colère. Et des déchainements de violences contre le mouvement social. Rien que samedi dernier, c’est des milliers des grenades lacrymogènes et de grenades à la TNT qui ont été jetées sur des manifestants sur la plus célèbre avenue parisienne. Plus d’une par minute. Sur les Champs-Elysées un jeune homme et une jeune femme auraient eu la main arrachée par ces grenades.

C’est dans ce contexte que le Venezuela a exprimé sa préoccupation pour que la France respecte les droits de l’homme, les droits fondamentaux de la population et que la répression cesse et laissent place au dialogue.

Le Gouvernement de la République Bolivarienne du Venezuela exprime son inquiétude pour les récents événements survenus dans plusieurs villes de la République Française où des milliers de manifestants qui protestaient contre des mesures économiques impopulaires ont été fortement réprimés par les corps de sécurité, ce qui a fait des dizaines de blessés et provoqué des dizaines d’arrestations.

Le Gouvernement Bolivarien souhaite que les institutions françaises agissent dans le respect des droits fondamentaux de la population et appellent instamment au dialogue avec tous les secteurs du pays pour éviter que les tensions n’augmentent.

Caracas, 25 novembre 2018

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :

https://www.telesurtv.net/news/venezuela-comunicado-francia-chalecos-amarillos-20181125-0015.html

Commentaire de lecteur “Le Venezuela s’inquiète de la répression des gilets jaunes et demande le respect des droits fondamentaux par la France

  1. SNOWDEN
    28 novembre 2018 at 08:01

    Entièrement d’accord avec le gouvernement socialiste Venezuelien.