La réaction allemande veut détruire le monument consacré à l’héroïque Ernst Thälmann

Chers camarades allemands,

ThalmannNous apprenons avec indignation de la bouche de notre chère Eva Ruppert que la réaction allemande veut détruire le monument consacré à l’héroïque Ernst Thälmann et qu’il compte en outre prohiber les insignes de la RDA.

Il s’agit là d’un indice supplémentaire de la fascisation de la Grande Europe impérialiste, de plus en plus oppressive contre les peuples, notamment ceux du de l’Europe, mais aussi contre la classe ouvrière allemande livrée à la réaction par le SPD.

Le a, dans cet esprit, adressé une proposition de réflexion au mouvement communiste international dont vous trouverez le texte en post-scriptum. Il est plus que temps de combattre ensemble, par une campagne permanente, l’euro-maccarthysme parti d’Allemagne, après la soi-disant « réunification », qui criminalise le communisme historique et ses symboles, qui persécute les partis communistes polonais, hongrois, tchèque, etc. et qui, en amalgamant scandaleusement le communisme au , diabolise la Révolution tout en réhabilitant le fascisme.

Nous sommes tout particulièrement solidaires des camarades allemands qui, comme les camarades américains, luttent au cœur du « nouveau monstre », cet impérialisme allemand arrogant et agressif qui n’a rien appris et qui change seulement de méthode pour parvenir aux mêmes fins hégémoniques, comme l’a avoué le vert-brun Joschka Fischer.

Disant cela nous ne disculpons en rien l’impérialisme français et le social-impérialiste Hollande qui, malgré quelques rodomontades, rampe devant Angela MErkel. C’est là la traduction d’une vieille non-écrite de la bourgeoisie « française » qui, pour écraser son propre peuple rétif aux contre-réformes, « collabore » avec l’impérialisme le plus puissant en se laissant dicter jusqu’au détail des contre-réformes en cours dans notre pays.

Tout cela n’est pas signe de force pour nos ennemis. Qu’ils en arrivent à fasciser, à social-fasciser ou à libéral-fasciser la démocratie bourgeoise prouve qu’ils n’ont plus le consensus politique qu’ils obtenaient pendant les Trente Glorieuses.

Plus que jamais, cela signifie que les communistes, porteurs des intérêts d’ensemble de la classe ouvrière, sont de plus en plus les défenseurs les plus authentiques et les plus conséquents des démocratiques, de la souveraineté des peuples, de l’avenir de l’humanité.

Plus que jamais, il faut travailler à la reconstitution, face à l’Axe Berlin-Paris, de l’axe rouge des vrais communistes de France et d’Allemagne comme surent y travailler en leur temps Willhelm Liebknecht et les Communards français, Thälmann et Thorez, le jeune dirigeant ouvrier français Jean-Pierre Timbaud qui fut fusillé par les nazis au cri de « Es lebe die KPD », sans parler, à l’époque de notre grande Révolution française reniée par la bourgeoisie actuelle, vos grands démocrates allemands Heinrich Heine, Immanuel Kant ou Ludwig Van Beethoven.

Car jamais nous ne confondrons l’impérialisme allemand avec le peuple allemand dont les philosophes, les musiciens sans égal et les poètes universels ont tant apporté aux progressistes français.

Réactionnaires allemands, réactionnaires français qui reniez votre pays en voulant y importer des « modèles » étrangers, vous trouverez de plus en plus devant vous la solidarité de classe des communistes allemands et français surmontant ensemble la grave crise opportuniste qui a détruit le camp socialiste en aidant à la victoire provisoire de la contre-révolution.

Vorwärts, und nie vergessen die Solidarität !

Le secrétariat national du PRCF