La promotion de l’apartheid anti-palestinien par Israël n’a pas sa place au Tour de France ! #TDF2020

Depuis des décennies, qu’on le regrette ou non, les dirigeants et autres financeurs du ont interdit les équipes nationales au profit des équipes sponsorisées par des capitalistes privés.

Or cette année, financée par un richissime capitaliste israélo-canadien, une équipe mercenaire est payée pour porter les couleurs de la soi-disant “ Start Up Nation”. C’est à la fois une insulte à la règle commune et une insupportable promotion politique au profit d’un État-voyou qui martyrise le peuple arabe de , qui cause une tension régionale permanente dangereuse pour la paix mondiale, qui bombarde quand il lui plait les pays voisins (Syrie, Iran, Liban…), qui bafoue le caractère officiellement “apolitique” du Tour et qui s’assoit sur toutes les résolutions de l’ONU avec la complicité scélérate de Trump et de Macron. 

On ne peut qu’espérer que, tout en rejetant la violence sous toutes ses formes, les spectateurs du Tour seront nombreux sur les bas côtés du parcours à manifester leur solidarité avec le peuple palestinien et avec tous les exploités de la Terre. D’une manière générale, ne faut-il pas exiger que le Tour, arraché aux mercantis de la pub, de la dope et du fric, redevienne le grand moment populaire, athlétique et sportif qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être? 

G. Gastaud et F. Kassem, secrétaires nationaux du PRCF. 


Le tour de France cycliste politiquement corrompu? Israël l’utilise pour faire oublier ses crimes !

Pierre Péguin 23 aout 2020

Pour la 1er fois, le « Tour » de cette année va servir de vitrine politique à un pays, pays qui bafoue les règles internationales de droits humains et qui met en place l’, il s’agit d’Israël.

Une équipe est officiellement engagée sous le nom de Israël Start Up Nation. Pour tous ceux d’entre-nous qui connaissons les conditions de vie des palestiniens en Cisjordanie occupée, le drame vécu par 2 millions d’habitants à Gaza, véritable prison à ciel ouvert, les milliers de prisonniers politiques dont des enfants (!), la manipulation de cette grande fête populaire qu’est le Tour, pour blanchir les horreurs de la colonisation de la Palestine par Israël, est révoltante.

Pour blanchir ses crimes, Israël et ses inconditionnels soutiens ne reculent devant rien. Après avoir réussi à obtenir, en 2018, que le Tour d’Italie cycliste prenne le départ depuis Israël, les instigateurs de cette action récidivent, en mettant la barre un peu plus haut, avec l’inscription d’une équipe, représentant officiellement Israël, sur le Tour de France 2020. Mais dans le contexte de colonisation et d’annexion des derniers territoires de la Palestine, nous l’appellerons Israël Hold Up Nation.

À la manœuvre de ces opérations de communication, on retrouve le même homme: l’entrepreneur milliardaire israélo-canadien, Sylvan Adams. Se désignant lui-même comme « un ambassadeur autoproclamé pour Israël », avec la fortune dont il dispose, il est devenu le plus grand spécialiste des opérations de blanchiment des crimes d’Israël, par la culture et par le .

La fortune d’Adams lui a permis le rachat d’une licence de participation au Tour et de créer une équipe, dont le nom est une manipulation, en effet seuls 4 coureurs sur une vingtaine sont israéliens. Le Tour de France a supprimé depuis des décennies les équipes nationales au profit d’équipes commerciales, mais ses organisateurs acceptent d’accueillir une équipe vendant la marque Israël, c’est-à-dire une équipe de mercenaires dont le but affirmé sur son site internet officiel, est “pour les coureurs, comme pour les membres du staff, d’agir comme des ambassadeurs de l’État d’Israël…”.

Les objectifs poursuivis par Sylvan Adams sont sans ambiguïtés, comme il le confie au journal Libération : « Présenter l’État hébreu comme une démocratie vibrante et robuste, un pays normal, sûr, ouvert et tolérant » !

Israël n’est pas une start-up. C’est un pays qui en occupe un autre en espèrant le détruire. C’est un pays qui a légalisé l’apartheid et qui est devenu le laboratoire de toutes les technologies de la répression et de l’enfermement.

Espérons que sur la route du Tour nombreux seront les signes de solidarité avec les palestiniens opprimés, et de dénonciation de cette mascarade de mercenaires. En particulier face au drapeau palestinien, l’affichage de « Israël Hold Up Nation » sera bienvenu….

Sources – Jean Louis Vey, Palestine Solidarité N° 73, lettre d’information de l’AFPS (Association France Palestine Solidarité) du 6 août 2020,

Communiqué de l’UJFP (Union Juive Française pour la Paix), jeudi 20 août 2020, « Le Tour de France dopé à la potion de l’apartheid »

Complements d’infos, Pour ses crimes, Israël a été condamné à de nombreuses reprises par des résolutions de l’ONU, mais n’en a jamais tenu compte. Cet État s’est aussi doté d’une loi dite loi de l’État-Nation du peuple juif qui instaure, officiellement, l’existence de deux catégories de citoyens, les Juifs et les non Juifs, les premiers ayant tous les droits, les autres étant privés d’un nombre important d’entre eux. Cela s’appelle une situation d’apartheid…

Le Tour de France va se dérouler du 29 août au 20 septembre. L’événement va intéresser des millions d’amateurs de . Pendant ces trois semaines, les commentateurs auront à faire référence aux équipes auxquelles les coureurs appartiennent. Ainsi, la propagande pour Israël risque bien de se retrouver sur le devant de la scène.

Et pendant ce temps là, la violence des colons israéliens en Cisjordanie occupée, encouragée par les autorités israéliennes, est en augmentation. Les forces israéliennes « servent souvent d’escorte armée, voire se joignent aux attaques », d’après B’Tselem (le groupe israélien de défense des droits humains), qui documente cette violence.

Et chaque jour l’occupant sévit par de nouvelles exactions, ainsi de la news letter du 21 juillet de Capjo Palestine on peut extraire :  -des soldats de l’armée d’occupation ont délibérément détruit lundi matin un poste de dépistage du Covid-19 installé par le ministère palestinien de la Santé à l’entrée de la ville de Jénine (rapporte l’agence Wafa).
Et par contre, un tribunal israélien a acquitté deux hommes qui avaient lynché et battu à mort un demandeur d’asile érythréen sans défense et parfaitement innocent.Il nous revient la responsabilité de dénoncer cette honteuse manipulation et les crimes qu’elle tente de dissimuler.« bella ciao », ce chant qui accompagnait la lutte des partisans italiens contre le fascisme et le nazisme a une longue histoire, il est devenu un hymne international à la résistance.

http://www.ujfp.org/spip.php?article8024, Lyad s’adresse à tous les peuples du monde en images, et en musique, pour leur demander de se rappeler qu’un peuple est abandonné à l’injustice, qu’il résiste mais a besoin de notre aide pour être libre