– Le pays prépare la guerre : établissement d’une liste d’abris anti-aériens, appel à la guerre aux cotés des fascistes ukrainiens, des mercenaires sont déjà sur place, …
– Le pays crée la psychose anti-russe.

Bruit de bottes

La présidente lituanienne Dalia Grybauskaite vient de rétablir le service militaire : “l’actuel environnement géopolitique requiert un renforcement et une accélération du recrutement pour l’armée, a-t-elle justifié. (…) le Conseil national de défense a décidé de rétablir temporairement le service militaire obligatoire pour les cinq prochaines années. Les conscrits serviront neuf mois, environ 3 500 Lituaniens seront appelés chaque année.”

Prélude à une escalade militaire en Ukraine, alors que le premier ministre anglais David Cameron vient de décider à la suite des USA de l’envoi de nouveau militaire en Ukraine?

Kaléidoscope de faits d’actualité récents, inquiétant en Lituanie.

Landbergis, ancien président de la Lituanie, qui s’était fait remarquer par son agressivité à l’égard de G.Frèche maire de Montpellier car il avait installé une statue de Lénine dans la ville (et de Mao), et aussi donné des noms de communistes à plusieurs artères de la ville (Rosa Luxemburg, Karl Liebknecht, Paul Balmigère et d’autres), vient de se singulariser en disant que le Front était ouvert en Ukraine.

L’école russe de Vilnius a envoyé un groupe d’enfants dans une colonie de vacances en Russie. Quoi de plus normal ? Échauffement au parlement lituanien (où ne siègent pas des russes)! Les russes de Lituanie préparent leurs enfants à la guerre contre la Lituanie en les envoyant en stage commando !!!

Les fascistes défilent dans les rues … à Kaunas « la Lituanie aux lituaniens » …. mais ce ne sont pas les enfants de choeur de Marine Le Pen …. ce sont les nazis qui défilent. Habituellement, ils brûlent une synagogue. Cette année, c’est seulement le défilé. Il n’y a plus grand chose à bruler.

invisible_front_250x350L’affiche du film (nouveau) : Le front invisible…. Histoire romancée de ceux qu’ils appellent les « partisans » et qui ont combattu les armes à la main l’armée rouge jusque dans les années 50. La plupart étant tout simplement d’anciens supplétifs de la SS ….

Au musée du KGB de vilnius, dont le directeur est un dirigeant du parti néo-nazi lituanien, sur les murs sont inscrits les noms de ceux qu’ont fusillés les soviétique entre 45 et 47. Pour l’essentiel, des collaborateurs zélés des nazis, des massacreurs de juifs en Lituanie mais aussi en Belarus et Ukraine où les SS lituaniens se sont illustrés.

Le débat de ce jour à Vilnius, c’est comment se débarrasser des statues du pont vert de la ville. Ces statuts représentent un soldat de l’armée rouge, un intellectuel, un ouvrier un paysan….. symboles honnies de la période soviétique. Problème ? Comme l’URSS a soutenu, développé et permis d’existe la république de Lituanie, ces statues soutiennent le pont et les supprimer peut entrainer son écroulement.

C’est ainsi, la Lituanie d’aujourd’hui dans l’Union Européenne d’aujourd’hui……

manif lituanie

source :

http://en.delfi.lt

Miesto centre vėl žygiavo „Lietuva lietuviams“

http://kaunas.kasvyksta.lt/2015/02/16/laisvalaikis/lietuva-lietuviams-vel-zygiuoja-miesto-centru/