#jesuisleningrad le peuple russe frappé par un attentat dans le métro de Leningrad

C’est avec un attentant dans le métro de – rebaptisé de son ancien nom impérial à la faveur de la contre révolution – que le terrorisme a de nouveau frappé. Dans l’après midi de lundi 3 avril, une bombe vraisemblablement un suicide a explosé dans une rame de métro de entre les stations Place Sennaya et Institut technologique. Tuant 11 passagers, en blessant 45. Une autre bombe a été découverte à la station place Vosstonia. Les victimes sont des différentes nationalités soviétiques., 3 russes, 1 azerbaïdjané, 1 kazakh, 1 ouzbekh, 1 biélorusse et 1 tadjik.

D’après les autorités kirghizes, le kamikaze serait un ressortissant du Kirghizstan, lié avec des groupes djihadistes.

Mais l’histoire a démontré que Leningrad ne céde pas à la barbarie. En France, les communistes avec le PRCF font par de leur totale solidarité avec le peuple soviétique qui dans ses différentes nationalités est frappé à Leningrad, avec les camarades communistes de Russie et de Leningrad.

Le socialisme et la solidarité, s’inspirant de la révolution d’octobre, comme meilleur arme de lutte contre le terrorisme. l’appel des communistes russes

C’est avec beaucoup de lucidité et de courage que le président du premier parti d’opposition en Russie – le parti communiste – a réagi. Mettant en perspective cette attaque terroriste avec les provocations de l’OTAN aux frontières russes, la guerre qui se déchaine au moyen orient et en Ukraine.

Le président du parti communiste russe (KPRF) Gennady Ziouganov  a déclaré le 4 avril :

“j’expirme au nom du parti communiste et de notre groupe parlementaire à la Douma nos condoléance à toutes les familles des victimes, leurs proches, leurs amis, à tous les citoyens de Leningrad et tous ceux qui vive dans la moderne Petersburg”

“Ce n’est pas que la capitale culturelle de la Russie qui a été attaqué. A mon avis, l’attaque terroriste à un charactère totalement politique. Malheureusement, cette épidémie traverse les continents et les pays et elle va continuer à se répandre comme une tumeur cancéreuse.”

” Je veux attirer l’attention sur le fait que cette attentat a eu lieu au moment où les dirigeant de la Russie et de la Biélorussie se rencontraient pour échanger sur des questions importantes. Et bientôt nous célébrerons ici l’anniversaire de la création de notre union fraternelle. Un forum de journalistes de tout les  pays vient de se tenir à Saint Petersbourg. Le “Front populaire” étudie différents problèmes ici. Et ce qui est également significatif c’est que l’attentat a été commis au moment où les étudiants et  lycéens sortent de l’école. Tout cela démontre que cette attaque a été préméditée par les criminelles, ainsi que sa nature symbolique”

” L’Ukraine est une poudrière qui peut exploser à tout moment, avec des frontières avec la Russie. En Ukraine, il n’y a aucun pouvoir normal capable de juguler les Nazis et autres admirateurs de Bandera. Et il est trop tôt pour célébrer la victoire au moyen orient. Là bas, les victoires finale contre le terrorisme est encore très loin. L’OTAN ne cesse ses provocations dans la Baltiques, tous les jours. (…) Par exemple, ils choisissent des locuteurs russes comme ennemis pour entrainer leurs soldats”

“Si vous regarder les situations interne de notre pays, le mécontentement massif de la population ne cesse de s’accumuler, et particulièrement parmi les jeunes”.

S’agissant de la lutte antiterroriste, le rappelle l’expérience soviétique contre le terrorisme, notamment contre les réseaux de la CIA exploitant des milices nazies.

“Je veux rappeler que nous avons une expérience unique d’une telle lutte. Il fut un temps où j’ai étudié ce que Bandera, les Nazis ont fait en Ukraine et en Biélorussie. J’ai alerté alors les dirigeants en place du danger imminent. Et nous avons brillamment réussis les opérations contre ces gens.(…) Le dernier gang a été éradiqué en 1956 à Mitin. Entre cette date et l’arrivée de Eltsine et Gorbatchev, il n’y avait plus de crime organisé dans le pays et il n’y avait plus de base pour pour le terrorisme”.

Le dirigeant du KPRF a rappelé la nécessité de résister à la propagande anti soviétique et russophobe. Et invité à la solidarité internationaliste et à s’inspirer de la révolution soviétique pour combattre le terrorisme.

Il y a une semaine, nous avons tenu un plenum pour combattre la propagande russophobe et anti soviétique. Abandonnez votre haine contre les russes et l’ère soviétique. Il n’y a rien eu de plus efficace que la période soviétique dans notre histoire millénaire. La période soviétique avait mis fin au banditisme, terrorisme et au crime organisé. Elle avait permis à chacun de respecter la loi. Elle avait réussi a donner à chacun un travail et une éducation de qualité. Nous avions réussi l’exploit d’aller dans l’espace. Nous avons une expérience unique. En préparant le 100e anniversaire de la révolution d’Octobre, nous devons prendre ce qu’il y avait de meilleur dans cette héritage. Alors il sera plus facile de combattre le terrorisme, le crimes et toutes ces sortes de violences.

“Une fois de plus, je veux exprimer mes condoléances à tous les citoyens de ce pays qui sont profondément choqués. Parce que Leningrad est pour nous notre capitale culturelle. Il y a ici des musée magnifiques, une histoire unique. Pour l’anniversaire de la grande révolution d’octobre, nous avons invité des délégations de 150 pays du monde entier dans cette ville merveilleuse”.

Oui, avec les camarades russes, les travailleurs, les peuples, nous sommes tous leningrad.

traduction jbc pour www.initiative-communiste.fr, avec nos excuses pour les éventuelles coquilles et erreurs.

Scandaleux silence de l’axe euro atlantique

Chacun aura pu constater le deux poids deux mesures s’agissant de cet attentat frappant le peuple russe des médias des pays de l’axe USA-UE et de leurs gouvernements. Ainsi, chacun pourra constater que l’Allemagne n’a pas illuminer du drapeau russe la porte de Brandebourg en solidarité avec les victimes de l’attentat comme l’Allemagne en a pourtant pris l’usage. Chacun pourra constater la différence de traitement entre le récent et tragique attentat de Londres et celui de Leningrad. Ce sont pourtant des hommes, des femmes, des enfants qui sont assassinés et frappés de la même manière. La russophobie et la propagande de guerre qui marche ici à plein régime l’emporte décidément sur la plus élémentaire humanité. Sur le devoir de solidarité.

En France, la tour Eiffel s’est éteinte en solidarité le 5 janvier..

JBC pour www.initiative-communiste.fr site web du PRCF