Intervention de Nicolas KOFOD, représentant du PC Danois

CONFÉRENCE SUR LES QUESTIONS INTERNATIONALES, PARIS, 4 ET 5 MAI 2013

Chers Camarades,

160px-DKP-flagL’état fédéral nous met la corde au cou. L’euro est au milieu d’une crise historique, et de nombreux pays de la zone euro sont sur le point d’entrer dans une dépression économique virtuelle. Avec l’aggravation de la crise économique, l’ingérence directe de l’Union Européenne dans les affaires internes de chacun des membres participants s’est renforcée. Réduction d’impôt pour les plus fortunés, coupes sombres dans les programmes sociaux, suppression de la retraite anticipée et allongement de l’âge de la retraite. Tels sont les éléments clés de la politique d’un gouvernement de droite, mais telles sont également les initiatives préconisées par l’UE.

Le Marché Commun de l’UE a apporté avec cela de la dévalorisation sociale, il constitue une menace grave vis-à-vis des salaires et de conditions de travail des travailleurs danois, et il menace sérieusement l’équilibre du système social danois.

Les  partisans de l’UE ont accepté depuis longtemps de suivre les règles du . Il ramène à une marge étroite les dépenses publiques, même si les Danois ont refusé d’adhérer à la zone euro. Le Pacte Européen proclame qu’il réduira les salaires de la classe ouvrière, comme ceux des fonctionnaires. Le pacte Européen renforce également l’emprise de l’UE sur les budgets de chacun des états membres.

Le pacte Européen est une nouvelle étape vers la création d’un état fédéral européen, au service des intérêts des grands monopoles. L’UE  affaiblit les syndicats et les droits des peuples. C’est la raison pour laquelle le mouvement syndical, partout en Europe, s’est levé et a organisé des manifestations impressionnantes ainsi que des actions contre le Pacte Européen.

Le Parti Communiste recommande à l’ensemble du mouvement syndical danois de rejoindre la lutte des européens pour les droits des travailleurs et contre le Pacte Européen qui est présenté à certains endroits selon ses termes exacts. Nous insistons auprès du mouvement syndical  pour qu’il y ait un débat au sujet de la participation du Danemark dans l’UE. L’UE est simplement la plus grande menace pour le modèle social,  pour le marché du travail, ainsi que pour les  relations sociales au Danemark.

L’ensemble de ce discours sous-entend le fait que le sentiment d’un Capital des monopoles se résume à des places monétaires. La crise est à présent si profonde et ceux qui ont le pouvoir sont si désespérés qu’ils envisagent sérieusement d’annuler de larges pans de démocratie politique et d’introduire une dictature plus ou moins évidente.

Nikolay Kofod, Secrétaire International

Traduction, François VÉCHART, 21 mai 2013.

PRCF International seminar 4th – 5th of may 2013.

Contribution of Danish Commmunist Party

Dear Comrades,

 We are headed for the federal state. The euro is in the middle of a historic crisis, and a number of euro countries are on the verge of a virtual economic breakdown. With the sharpening of the economic crisis, the direct interference of the EU in the internal affairs of the individual member countries was strengthened. Tax cuts for the wealthiest, cutbacks in collective welfare, the abolishment of the early retirement system and a higher retirement age. Those are the key elements of the policy of the right wing government, but they are also all initiatives recommended by the EU.

The Common Market of the EU has brought with it social dumping, constitutes an acute threat to the wage and working conditions of the Danish workers, and threatens the very existence of the Danish collective agreement system.

The supporters of the EU have long accepted to follow the regulations of the Euro Pact. It puts a tight ceiling on public expenses – despite the fact that the Danish people have rejected participation in the euro. The Euro Pact aims to keep down the wages of the working class, not least public employees. The Euro Pact also tightens the EU grip on the budgets of individual member countries.

The Euro Pact is another step towards the creation of a European federal state, that will serve the interests of the great monopolies. The EU undermines trade union and popular rights. That is why the trade union movement of the EU has risen and carried through massive demonstrations and actions against the Euro Pact.

The Communist Party urges the Danish trade union movement to enter the common European fight for trade union rights and against the Euro Pact which in several areas is aimed at these exact rights. We urge the trade union movement to start the debate on the Danish membership of the EU. The EU is the greatest single threat to the Danish (labour market) model and collective agreements.

This whole discussion underlines the fact that the democratic sentiment of monopolized Capital is placed in their money tanks. The crisis is now so deep, and those in power so desperate that they now seriously discuss canceling large parts of political democracy and introduce a more or less open dictatorship.

Nikolaj Kofod

International secretary